La Revue du Poney de Sport
News G.P. Nationaux G.P. Internationaux National Poney Championnats d'Europe Elevage Publications Contacts

GRAND PRIX PONEY SAINT LO
Les 9 et 10 août 2008


Cette année, la Tournée des As poney passait par le traditionnel Normandie Horse Show, événement incontournable dans la région du cheval et du poney. Cette nouvelle étape était la première après l'Open de France et permettait de mettre à l'honneur des nouveaux couples mais également des couples expérimentés qui reprenaient le chemin des concours, après un repos, certes de courte durée. Nouveauté cette année, le premier week-end (8, 9 et 10 août) était exclusivement réservé aux poneys. Les raisons sont simples, les carrières en herbe du passé sont en cours de rénovation et seront prochainement des "Toubin Clément" similaires à la grande carrière du centre de promotion de l'élevage.

Ainsi, cette année, toutes les épreuves poneys, de la B4 Ponam à la D Elite se courraient sur sable ; les petites épreuves sur la petite carrière en sable qui sert habituellement de détente et les plus grosses épreuves se courrait sur la belle et grande carrière centrale. C'est ainsi qu'un millier de parcours se sont déroulés majoritairement sous le soleil, malgré quelques averses. Le chef de piste, Serge Ivanov, a monté de très bons parcours tout au long du week-end, chaque épreuve donnant ainsi du fil à retorde aux différents cavaliers.

Qualificative "D Elite Vitesse"

Samedi 10 août, c'est 27 partants qui se sont élancés dans la D élite Vitesse, qui servait donc de qualificative pour le lendemain. Le parcours n'était pas extrêmement difficile, mais une hauteur raisonnable (1m20 à 1m25) cachait tout de même certaines difficultés dont notamment à la dernière ligne, spa-vertical, dans laquelle ont principalement été commises les fautes ; le dernier vertical semblant faire office de juge de paix pour accéder au clear round.

A ce jeu, c'est la Manchoise Emmanuel Bridier et l'agile KETTY DE GOUVILLE (FLIPPER D'ELLE) qui signent le sans faute le plus rapide, suivis de la Selle Français MOONLIGHT SHADOW (NASHVILLE III) pilotée par un cavalier local, Eliott Thienette.

A la troisième place, nous retrouvons la talentueuse petite Eva Tournaire (IJINEK AR CRANO) qui signe un autre sans faute très propre.
Le dernier sans faute est réalisé par un couple expérimenté : Thomas Jussiaux et son formidable SILVERLEA SIMPLY RED nous montrent qu'il sont toujours là.
Enfin, sans pénalité aux obstacles avec ses deux poneys JUAN DU BOC (DON JUAN V) et LUTIN DE MAI (ULTRA DU GUE*HN), François Denis complète ainsi le classement de cette première manche avec un brin de temps dépassé. Une belle performance pour ce cavalier qui courre à domicile un de ces premiers "Grand Prix".

Notons également que ce dernier montait le bien connu MEEPING CHA DE FLORYS avec lequel il signe un joli double sans faute dans le Masters des étalons. Aux curieux qui se demandent si nous reverrons ce couple dans les prochaines semaines devrons attendre, François répond lui-même : « Vous verrez cela dans les prochains concours ». Suspens donc… toujours est-il que le couple semblait bien fonctionner.

 

Aussitôt après l'épreuve, se courrait exactement sur le même parcours, une E Elite Vitesse ouverte aux plus de 18 ans. Cette épreuve fut remportée par Julien Murier et la très bonne NOBELIA DE GUERMANTES (LINARO) qui préparaient la finale des 7 ans qui se tiendra au Sologn'Pony, seul sans faute.

Nous trouvons juste après avec une petite faute sur le parcours les deux étalons MON CHOU D'OTHON (ci-dessus) et MELVIN CANDY (ci-contre) respectivement pilotés par Marie Edwige Deschamps et Marine de Shepper.

Ferme le classement avec deux fautes, une autre sept ans prometteuse, la Connemara NOREEN DE L'AUBIER (COCUM THUNDER BOY) aux rênes de la Bretonne Julie Sauquet.

 

D Elite

Le dimanche, 15 concurrents prenaient le départ la D Elite (anciennement petit Grand Prix). Les côtés étaient similaires à la qualificative, entre 1m20 et 1m25, le tracé du chef de piste ne semblait cependant pas évident et il y avait de quoi s'occuper. Thierry Lacour, coatch du célèbre club breton, les Ecuries de Cornouailles à d'ailleurs félicité Serge Ivanov à la fin de la reconnaissance pour le parcours qu'il proposait. Une chose est sûre, ce n'est pas les côtes raisonnables qui ont facilité la tâche des cavaliers puisqu'un seul cavalier bouclera le tour sans pénalité, Thomas Jussiaux et LEO POL VICTIS, malheureusement passés à côté de la première manche.

C'est ainsi François Denis qui avait déclassé LUTIN DE MAI qui remporte l'épreuve en bouclant le parcours avec 4 points de pénalités. La décision semblait d'ailleurs respectable puisqu'il s'agissait du premier Grand Prix du couple qui cumule 5,75 pointts de pénalités sur les deux jours. Le poney avait cependant acquis de l'expérience avec Lou Vichot jusqu'en 2006 où ils avaient participé à quelques internationaux.

A la deuxième place, nous retrouvons les plus expérimentées Sarah Bonnard Masson et sa toute bonne ISIS FFOREST (TULIRA CRACKER JACK) qui avait commis trois fautes sur la qualificative, termine le parcours avec une malheureuse faute sur l'anodin oxer numéro 3 et donc 16 points au cumul.
Suit un couple venu du Sud de la France, Alix Bros et sa fidèle LOVELY DES BRANTES (SULTAN OF SCARPE) régulières avec deux fautes sur chaque manches.
Toujours avec un cumul de 16 points (8+8), c'est Esther Bazire et son tout bon jeune NABUCCO DU MILON (AILLE OISIN SPARROW) qui s'empare de la 4ème place en montrant de belles choses sur le parcours,
tout comme ELAN DU HAUT et Axeline Ohman qui commettent une malheureuse faute sur cette seconde manche.

Comme cité précédemment, le seul à avoir déjouer les difficultés de cette D élite est Thomas Jussiaux associé à un fils de SHINING STARR ARISTO, LEO POL VICTIS. Passés à côté de leur première manche, Thomas et son poney signe cependant un magnifique parcours, très propre, qui a suscité l'enthousiasme du public. Avec un cumul de 16,25 points, ils prennent la 6ème place du classement.
A la suite, nous retrouvons celle qui avait remporté la qualificative la veille, Emmanuelle Bridier, associée cette fois ci à MISS DE L'AUMONT (CANAL MISTY FIONN), cumule 18 points sur les deux manches, tout comme Charles Elie d'Henry et KENZO DE LA BLAUDERIE (VIS VERSA*HN)

suivis de plusieurs couples à 20 points au total : Haelwenn Sébille Kernaudour nouvellement associée à PERCY 120 (PRINCIPAL BOY),

GALICE DU RUET associés à Marion Mauger dont c'était le premier "Grand Prix",
la petite Margot Lamaty toujours très motivée sur sa IRELAND GIRL (THUNDER DU BLIN)

et Gaëlle Legros sur LE GIVRE DE PLEVILLE (VANDAL DAF*HN). Tous les quatre ont montré de belles choses en marge de quelques fautes d'abords.
RAINHILL ROCKY et Yann le Moal viennent ensuite avec 20,25 points de pénalités confondues après avoir signé une très belle seconde manche entachée d'une dérobade dans le triple.
Clôturent le classement IRIS DE LA GUETTE et Josepha Le Prise qui ont malheureusement accumulé les fautes sur les deux manches.
Désillusion en revanche pour les médaillés de Bronze aux derniers championnats de France D1 élite, Axel Le Diberder et JOYAU D'ARGENT (THUNDER DU BLIN) pourtant auteurs d'une première manche correcte (deux fautes) : aucune barre ne sera pourtant renversée sur cette seconde manche mais Axel ne peux éviter trois dérobades de son beau gris.
C'était cependant le premier Grand Prix du couple qui a encore besoin d'acquérir de l'expérience pour être performant à ce niveau, mais dont le potentiel d'évolution est évident. Nous les retrouverons sans aucun doute en haut de classement dans les prochains concours.

D Elite Excellence

Douze concurrents ont donc pris le départ de la D Elite Excellence (anciennement Grand Prix Elite) sur le même tracé que la D Elite, avec des côtes rehaussées, mais toujours très raisonnables. Notons que la moitié des cavaliers engagés concourraient sous les couleurs des Ecuries de Cornouailles. Les verticaux mesuraient entre 1m25 et 1m30, et 1m25 (sur 1m30 de large) pour les oxers associés à des difficultés cependant notables telle une rivière barrée, un double et un triple précédé par un tournant serré.

Cinq couples sortiront sans pénalité, donc quatre élèves de Thierry Lacour, deux cavaliers étant également sans pénalités la veille : Eva Tournaire associé à son Connemara IJINEK AR CRANO (READY IV)
et Emmanuelle Bridier en selle sur la bouillante KETTY DE GOUVILLE (FLIPPER D'ELLE).
Elles se sont donc retrouvées pour un barrage très intéressant qui a tourné à l'avantage de la Bretonne, partie en première, signe un troisième sans faute très rapide et très bien monté.
Emmanuelle, qui n'a pas démérité en prenant des risques, n'a pu évité un refus de sa petite jument et doit donc se contenter de la seconde place.
Suivent, plusieurs couples avec un cumul de 4 points sur les deux épreuves. Le talentueux Axel Le Diberder et sa fidèle HELEN DU CLOS (COUNTRY MELODY*HN) seront les plus rapides et s'octroient donc la 3ème place,

suivis des Champions de France D Elite en titre, Haelwenn Sébille Kernaudour et son impressionnant HAPPY DU HALAGE (ARRA D'AUZAY) auteurs d'une sublime seconde manche.

A la cinquième place, toujours avec un cumul de 4 points, on retrouve les expérimentés Thomas Jussiaux et l'étalon New-Forest SILVERLEA SIMPLY RED (SILVERLEA FLASH HARRY).
Puis c'est un nouveau couple qui les suit, Sarah Bonnard Masson associé à un poney d'origine étrangère DONEEN ROYALE (ARD CONNEELY) . Le couple, qui courrait à Saint Lô son premier Grand Prix, signe une très belle performance avec une faute sur le dernier obstacle en première manche puis un magnifique sans faute en deuxième manche. Le poney, qui a peiné à obtenir ses papiers français, a montré de vraies capacités sur ces parcours et forme avec Sarah un couple qu'il faudra à coup sûr suivre dans les prochains concours.

Avec un cumul de 5,25 points, François Denis et son étalon JUAN DU BOC (DON JUAN V) prennent la 7ème place de l'épreuve, belle performance également pour le couple dont c'était la première participation à ce niveau.
On retrouve dans la suite du classement Eliott Thienette et la petite Selle Français MOONLIGHT SHADOW qui n'a pu éviter deux fautes suite à deux mauvais abords,
puis de nouveau Thomas Jussiaux et l'Anglo Arabe PEEPING LUCY MAHOUD (PEEPING TOM AA) avec une faute dans chaque manche,

suivis de Valentine Folliot et LARISS DE L'AUMONT qui n'a touché aucune barre mais pour qui la rivière a encore posé un problème, cependant franchie à la deuxième tentative.

Haelwenn Sébille Kernaudour et l'expérimentée HOLY ISLAND ALUINN (THUNDER DU BLIN), montrant toujours de belles choses, clôturent le classement avec trois fautes sur les deux manches.

Enfin, victorieuse de l'épreuve avec IJINEK AR CRANO, Eva Tournaire a malheureusement chuté de LANCELOT DES MARES sur le dernier obstacle du parcours en début d'épreuve, elle a donc pu ensuite se consoler en remportant cette D élite avec son autre cartouche.

 

Interview d'Eva Tournaire

La Revue du Poney de Sport : « Comment as tu trouvé cette nouvelle étape de la Tournée des As qui se déroulait à Saint L ô lors du Normandie Horse Show ? »

Eva Tournaire : «  C'était un Grand Prix aux côtes raisonables, l'idéal pour se remettre en confiance.  »

LRPS : « Comment as-tu abordé ce premier Grand Prix après les Championnats de France ? »

E.T : «  Confiante puisque nous avions fais la D1P la veille, et tout s'était très bien passé. »

LRPS : « Raconte nous ton parcours de dimanche avec IJINEK. »

E.T : «  J'aborde le numéro 1 avec une bonne place, IJINEK le saute bien, sur le numéro 2 j'ai une foulée près mais tout se passe toujours bien. Sur le troisième obstacle la place est un peu longue, IJINEK fait un gros saut, nous franchissons également correctement le vertical numéro 4 puis on tourne à gauche pour sauter la spa sur rivière, IJI me fait un super saut suivie de sept foulées assez courtes pour aborder le double, mon poney se décale un peu mais toujours aucune touchette. Tournant à droite pour sauter un oxer sur palanque qu'Iji saute encore très bien. On reprend du galop pour aller sauter un oxer marron et vert, le numéro 8, IJI fait un saut énorme, je le relance dès la reception puis on tourne à gauche pour sauter un vertical rouge et blanc avec le sous bassement de la Basse Normandie, la place est un peu près, on enroule la barre, tout se passe toujours très bien. De nouveau on reprend du galop pour sauter le triple sorti de tournant un peu serré, IJINEK le saute trop bien. On freine pour faire six foulées courtes pour aborder la palanque orange, l'avant dernier obstacle, puis six belles foulées pour franchir le dernier élément, l'oxer Ouest France, IJI me fait un saut magnifique. Nous sommes donc double sans faute.  »

LRPS : « Quels sont tes prochains objectifs ? »

E.T : «  Répéter mes parcours le plus proprement possible, avoir des résultats réguliers et essayer d'intégrer l'équipe de France.  »

LRPS : « Un dernier mot ? »

E.T : «  Je remercie notre coatch, Thierry Lacour, toutes les personnes qui nous ont aidés à s'occuper de nos poneys et à les tenirs lorsqu 'Axel et moi nous changions de poneys mais également bien sûr, mon poney IJINEK.  »

Propos recueillis par Manon Allix

 

Les organisateurs ont proposés aux trois concurrents de la E Elite de faire le parcours qu'ils souhaitaient pour valoriser leur poney, soit ils partaient sur le petit tour, soit sur le même parcours que la D Elite Excellence, pour au final de faire qu'un seul classement.

Ainsi Julie Sauquet et son jeune NOREEN DE L'AUBIER (COCUM THUNDER BOY, ci-contre) ont fait le parcours de la D Elite tout comme Marie Edwige Deschamps et son étalon MON CHOU D'OTHON (ci-dessous).
C'est la Connemara qui remporte l'épreuve en signant un très joli parcours sans pénalités devant le Welsh qui termine le parcours avec une petite faute, montrant néanmoins réellement beaucoup de force et un très joli style à l'obstacle.
Marine de Shepper associé à son beau MELVIN CANDY, qui avait choisi de partir sur le tour de la D Elite Excellence, subit une mésentente sur le numéro 1 et une petite faute sur l'oxer numéro 8. Le couple franchit donc la ligne d'arrivée avec 8 points de pénalités qui les place donc troisièmes. Le poney s'est malgré tout montré très "à l'aise" sur ces hauteurs.

C'est ainsi que s'est achevé cette nouvelle étape de la Tournée des As. Les poneys se retirent pour laisser placent aux chevaux jusqu'au week-end prochain où se déroulera une étape du "Grand National"…

Texte et photos : Manon Allix