La Revue du Poney de Sport
News G.P. Nationaux G.P. Internationaux National Poney Championnats d'Europe Elevage Publications Contacts

CSIO PONEY DE MOORSELE - BELGIQUE
Le 28 mai 2006

La Belgique maître chez elle


La piste blanche du Silveren Spoor de Moorsele accueillait, en cette fin de mois de mai, l'avant-dernier CSIOP de l'année sportive, avant celui prévu début juillet à Aach en Allemagne. Une des dernières répétitions, donc, pour les sept nations présentes, dans l'ordre de départ : Norvège, France, Pays-Bas, Suède, Suisse, Allemagne et Belgique. Grandes absentes : la Grande-Bretagne qui ne semble pas ressentir le besoin de se mesurer à la concurrence avant l'ultime échéance européenne, les Irlandais qui préfèrent le Grand Parquet, sans doute plus semblable à leur environnement habituel et l'Italie, que l'on aurait aimé revoir ici. Pas de pluie pour cette épreuve, mais un joyeux cache-cache du soleil avec les nuages.

Mais tout d'abord, une reconnaissance. Exercice qui laissa vite perplexe les entraîneurs français de chaque couple tricolore avant de tracasser plus sérieusement l'entraîneur national. Le bruit déteint vite sur les Suisses... et au final c'est tous ensemble qu'ils vont s'adresser au chef de piste et au chef d'équipe belge Jean-Jacques Mathjis. La cause de tout ce foin : les côtes. La Coupe était en effet annoncée à 1.25m et le tour présenté était plutôt à 1.35m partout... voir même culminant à 1.40m sur certains verticaux. Après une courte discussion générale, les obstacles sont revus à la baisse de 10 cm, le tour n'en restant pas moins costaud et technique. Le 1 est un oxer gris et blanc disposé à proximité de l'entrée de piste. A main gauche, il fait aller au fond de la carrière et tourner à 90 degrés pour aborder un vertical vert et blanc, sec. A nouveau angle droit à gauche pour arriver sur le double oxer - deux foulées - oxer. Ligne brisée pour aller sur le vertical 4, puis enfin les cavaliers doivent prendre la main droite : quasi demi-tour et on enchaîne sur le 5, un gros oxer jaune et noir, suivi en ligne brisée à nouveau par le vertical 6, isolé en milieu de piste. Tournant en épingle à cheveu et on repart en sens inverse le long de la lice : oxer gris - 4 foulées longues ou 5 courtes - triple blanc et rouge : oxer - deux foulées - vertical - une foulée - vertical. Tournant face au jury pour aller sur la rivière en numéro 9. A gauche en repartant vers les arbres, oxer 10 vert et blanc. Il ne reste plus qu'une ligne : le gros vertical 11 vert foncé - 5 foulées courtes - oxer 12 violet et orange. Finish !

1er tour - 1ers cavaliers
C'est parti ! Première cavalière norvégienne en lice, Iselin Gjendemsjo est en selle sur la jolie baie GIRL'S NIGHT. Pas dans le coup dès le début, la ponette fait une faute des postérieurs sur le premier obstacle puis se ressaisit : pas d'erreurs jusqu'au délicat triple, une barre en entrée. Une troisième faute sur la fin de tour amène le total à 12 points.
Deuxième équipe, c'est la France qui a été désignée par le tirage au sort. L'ouvreuse est Rosalie Donzé et l'expérimentée CHAVETA II. Tout va bien sur le début du tour... le couple est en osmose et le clan français y croit, mais la rivière ne pardonne pas : première faute. Le couple un peu déconcentré fait une seconde faute sur le vertical 11 et enchaîne sans reprise en quatre foulées longues sur le 12, ça passe. Donc 8 points au final.

Elles sont suivies par le premier couple orange de l'épreuve : Maikel Van Mierlo et DON JUAN. Comme la Norvégienne, Maikel se fait surprendre sur le 1... et comme la Française sur la rivière, soit encore 8 points ! Dommage car le poney a très bien sauté.
Le ravissant fils de DORNIK B, DIRE STRAITS B, piloté avec brio par la Suédoise Eleonor Bellander, se fait piéger sur l'entrée du double qui arrive très (trop) longue. Mais le couple ressort bien et compose un très beau tour. Option différente sur la toute dernière ligne : 6 mini-foulées en tenant. Enfin le score descend à 4 points.
La Suisse arrive ensuite avec son tout nouveau couple, vu en avril à Fontainebleau : Fanny Queloz (ARABELLA XVII) et IRISH BOY DU CITY HORSE (Hélène Kessler). Même erreur pour eux que pour le couple précédent : faute à l'entrée du double sur un saut très long, mais l'action d'IRISH engrendre une seconde faute sur le second élément qui est alors beaucoup trop près. Le reste du tour est impeccable : 8 points.
Après la Suisse, l'Allemagne. Olivier Berger et NAPOLEON font de très bonnes choses, mais le sans-faute ne veut décidemment pas se laisser attraper : une toute petite barre sur le vertical numéro 2 de la pointe des postérieurs.
Et pour finir, la nation hôte, la Belgique. Elle est représentée par Jens van der Steichel et la fille de DARCO, WINDE. Fidèle à son habitude, la jeune ponette fait une véritable démonstration de technique et d'aisance sur les barres. Option six foulées courtes dans la dernière ligne, qui fait frémir les supporters, mais tout va bien, c'est le premier sans-faute !
1er tour - 2èmes cavaliers
Norvège à nouveau avec KASEY et sa cavalière Victoria Gulliksen. Le costaud gris n'est absolument pas aux ordres et trimballe littéralement sa cavalière. Une georgette sur le 2 conduit à une barre inévitable, puis touchettes et fautes s'accumulent : entrée de double, entrée de triple, rivière, 11 et 12. Au final il n'y a cependant "que" 16 points de pénalité.
La deuxième mousquetaire française est Morgane de Chastenet en selle sur JIMMERDOR DE FLORYS. Après leurs mésaventures bellifontaines, il semble que la confiance soit restaurée entre poney et cavalière... cependant JIMMERDOR a droit à une claque sur l'épaule du bout de la cravache à chaque abord, au cas où. Mais tout se passe bien, et seul un petit sabot posé dans la rivière entache le score encore vierge : 4 points.

Orange le retour, c'est cette fois le célèbre alezan ROMANTICO (KANTJE'S RONALDO) monté par Laura Spekenbrink, qui vient défendre le drapeau néerlandais. Tout était bien, remarquablement maîtrisé. Réception du 11, Laura redresse pour soigner sa ligne. Deux petites foulées tenues, pour repartir sur le dernier oxer en trois foulées montantes. Mais ROMANTICO s'ouvre et c'est la barre !
Caroline Gustafsson et sa toute bonne NIKOLINA signe encore un joli tour suédois, avec une petite barre sur l'obstacle 4.
En revanche rien ne va pour les Suisses Carolane Otz et son gros WHOOPY B : une faute sur le 1, puis mauvais abord du double, Carolane ne suit pas le saut de sauvetage de son poney qui s'arrête ainsi sur le second élément. Deuxième passage réussi, mais encore des barres sur le 8B et le 12. Le score est très épicé : 25 points !
Après les Suisses, l'Allemagne fait son retour. Il s'agit cette fois-ci du magnifique alezan brûlé NOSFERATU et sa pilote Greta Reinacher. Comme pour beaucoup, la sortie du double est longue et coûte une barre. Le reste du tour est tout à fait correct, bien que musical, une seconde faute sur la rivière, et un saut au trot sur l'oxer 10 ! Le couple sort avec 8 points.
Et enfin les Belges. Ils étaient les seuls sans-faute lors du premier tour... mais Glenn l'Hoest et son JAKIRO ne rééditent pas : une barre sur le délicat vertical 2, grosse touchette en entrée de triple, mais surtout deux fautes sur la ligne finale 11 -12 avec un poney à la retourne, celà fait 12 points ! Un score qu'il va falloir essayer d'effacer !
1er tour - 3èmes cavaliers

On attaque ainsi la deuxième moitié de la première manche. Sara Grindheim et la baie SHARON VAN DE TRAMHOEVE (SWE) commencent bien trop vite : deux barres sur le double, puis rééquilibrent et continuent bien mieux. Malheureusement la fin de tour est à nouveau déréglée et la ligne finale coûte deux faute supplémentaires. Total : 16 points.

Troisième cavalière française, Daphné Ratzel part motivée sur le petit IAGO LAVERGNE. Le couple semble en forme après sa victoire dans la grosse épreuve de vendredi.

Les trois premiers obstacles se passent sans encombre, vertical 4 OK, mais une faute sur l'oxer 5. La suite n'est pas mauvaise mais une touchette en milieu de triple, et encore un pied dans la rivière ammène la score à 12 points.

Suivent les médaillés de bronze de l'équipe hollandaise : Dominique Roelofsen et MIRROR (KANTJE'S RONALDO), également deuxièmes du Grand-Prix de samedi. A l'étonnement général, un pile aussi brusque qu'inattendu sur le vertical numéro 2 de MIRROR catapulte sa cavalière au sol... et élimine le couple.

4 + 4 pour le moment, les Suédoises sont en forme. En est-il de même avec Linn Widmark et SONIC FX ? Un magnifique tour, tout en fluidité dans un bon galop, et hop le sans-faute est en poche ! Bravo.

Pas beaucoup plus de chance pour Tanya Zbinden et SAVING GRACE (Suisse) que pour Dominique et MIRROR : un stop sur le 2, puis un stop sur le 3 avant de quitter la piste l'âme en peine.

Pour l'Allemagne, Katharina Thomas et STAKKATI, la fille de STAKKATO, font un excellent tour, malheuresement entâché d'une faute minime sur le 11, soit 4 points.

Et pour la Belgique, le couple expérimenté Julie Rosbach / INDY DU FONDS DE LA BICHE assurent un magistral sans-faute.
1er tour - 4èmes cavaliers

Dernier tour de la première manche et donc début des comptes !

Emeline Hoivik Nilsen et ALEXANDER VII commettent trois fautes aux obstacles dont la fameuse rivière.

12 + (16) + 16 + 12 = 40

Côté français tout repose sur les épaules de Julia Dallamano, tout juste remise de sa blessure au poignet, en selle sur son complice BLACK DEVIL. Sans-faute dans la grosse épreuve de vendredi, troisième du Grand-Prix... les Français espèrent bien sûr qu'elle ne va pas s'arrêter en si bon chemin !

Et c'est ce qu'elle fait, malgré une grosse touchette de BLACK en entrée de triple.

8 + 4 + (12) + 0 = 12

Autre couple très en forme ce week-end, comme à leur habitude d'ailleurs, Wouter Vos et HERTOGIN (NED). Vainqueurs du Grand-Prix la veille... aux aussi sont de bons candidats au sans-faute et pourtant... eux aussi sont victimes du vertical numéro 2 : 4 points !

8 + 4 + (El) + 4 = 16

Alors qu'ils étaient favoris de la Coupe, puisque non moins de sept Néerlandais étaient dans les 20 premiers du Grand-Prix, le vent semble avoir tourné.

Erica Swartz, en selle sur SUNNY 93, l'ancienne ponette allemande de Patrick Doller, se fait piéger dans le double : une barre en entrée et stop au milieu. Deuxième tentative fructueuse, mais 8 points auxquels viennent s'ajouter une faute en milieu de triple et un sabot dans la rivière... pas terrible donc : 16 points. C'est le score qu'il faut effacer chez les Suédoises :

4 + 4 + 0 + (16) = 8

Plus que trois nations et voilà la veste rouge de la Suisse sur les épaules de Jennifer Meylan, qui a troqué sa TOP WORLD PRINCESS pour l'alezane TOP JEZABEL DE L'ETAPE, une ponette Français de Selle de 9 ans par le Selle Français RANDCHO. A noter que JEZABEL a laissé deux produits en France avant de s'expatrier : un fils d'ETNA TYV né en 2001 et une fille par VA TOUT YV en 2002.

Le couple faute sur les combinaisons et sort avec un 12 points qui ne pourra pas redresser leur équipe :

8 + 25 + (El) + 12 = 45

L'Allemagne continue son bonhomme de chemin avec le couple sûr Lukas Wilmsen-Himmes / MIRA, auteur d'un tour à 8 petits points (milieu de triple et cruelle rivière). La Mannshaft est donc à égalité avec les Pays-Bas :

4 + (8) + 4 + 8 = 16

La Suède est en tête avec 8 points... mais avec déjà deux sans-faute, si Jeroen Appelen et TIDGI font mieux que leur compatriote Glenn et JAKIRO (12), alors la Belgique prendra la tête ! Suspens à leur départ, mais le poney montre tout son talent, explosant à chaque saut. Aucune barre n'est effleurée, c'est le sans- faute !

0 + (12) + 0 + 0 = 0

Bilan des courses de la première manche, la Belgique mène avec un score vierge, devant une Suède exclusivement féminine et volontaire (8 points). La France est sur la troisième marche (12 points) tandis que Pays-Bas et Allemagne sont à égalité à la quatrième place. La bataille va être rude. La Norvège est loin derrière avec 40 points, alors que la Suisse est complètement passé à côté de l'épreuve (45 points) et ne repartira pas sur la seconde manche.

2ème tour - 1ers cavaliers

Iselin Gjendemsjo et GIRL'S NIGHT refont 12 points pour la Norvège.

Il en est de même pour Maikel van Mierlo et son gris DON JUAN... et donc toujours pas de chance pour ces Hollandais !

Ca ne commence donc pas fort pour ce deuxième tour.

Olivier Berger et NAPOLEON, pour l'Allemagne, 4 points premier tour, sortent à nouveau avec 4 petits points, c'est pas mal !

Et revoilà la France, qui peut espérer rester sur le podium et même améliorer le classement, à une barre de la seconde marche, à trois de la tête.

Mais ça commence bien mal, puisque que CHAVETA II met les freins sur le premier obstacle ! La barre tombe à la deuxième tentative mais c'est parti, ouf. Dur dur de se mettre en route, une seconde barre tombe sur le vertical 2, puis enfin le couple retrouve ses marques et finit sans autre erreur. Le total est de 12 points. Les coéquipières vont devoir faire mieux !

Eleonor Dellander et DIRE STRAITS B rectifient le tir sur l'entrée de double, qui passe cette fois-ci sans problème. Le reste du tour est toujours aussi impeccable, à coup de "pop pop" encourageant à chaque abord, de la cavalière à son poney.

Avec 4 + 0, ils sont un des meilleurs couples de la Coupe, mais surtout DIRE STRAITS B est le coup de coeur de l'épreuve : bondissant, stylé, courageux... et joli.

Et enfin la Belgique. Jens van der Steichel et WINDE étaient sans pénalité sur la première manche mais si tout va bien jusqu'au 6, cette fois-ci la barre du 7 tombe, ainsi que le milieu de triple... plus un pied dans l'eau. Aïe, celà fait 12 points !
2ème tour - 2èmes cavaliers

Dexuième couple norvégien, Victoria Gulliksen et KASEY, ne sont vraiment pas au niveau de l'épreuve. Toujours aussi brouillon, une barre sur le 2, le 3B... puis un refus en sortie de triple... et un refus en milieu de triple avec chute. C'est l'élimination.

Pour la Hollande, Laura Spekenbrink et ROMANTICO sont victimes de ce vertical numéro 2... et fautent également sur la rivière : 8 points !

Le ravissant NOSFERATU revient aux rênes de Greta Reinacher. Mais ça ne va pas non plus pour les Allemands, qui s'ils terminent leur tour, laissent quatre barres à terre : 16 points.

Morgane de Chastenet tend au maximum son petit JIMMERDOR DE FLORYS. Le vertical 2 est frôlé... mais tout va bien. Suspens à l'abord de cette rivière qui joue bien des tours aux Français, mais elle est bien franchie cette fois-ci. Dernière ligne, c'est OK. Sans-faute !

NIKOLINA et Caroline Gustafsson défendent la Suède en folie. Un petit 4 points tout à l'heure, que le 4 qui est bien franchi ici... le tour est remarquablement bien maîtrise, et c'est sans grande surprise qu'elles bouclent le clear-round. La Suède prend ainsi une très bonne option... tout dépend de la risposte de leur opposant belge.
Ils étaient le "maillon faible" de leur équipe et sont bien décidés à ne pas refaire la même chose. C'est donc ultra-motivés que Glenn l'Hoest monte son JAKIRO. Très bondissant celui-ci se joue de toutes les difficultés et offre à son cavalier... et à son équipe, un splendide sans-faute ! Les Belges n'ont pas dit leur dernier mot !
2ème tour - 3èmes cavaliers

Avant-dernière cavalière norvégienne, Sara Grindheim et SHARON VAN DE TRAMHOEVE améliorent un tout petit leur prestation, une barre de moins. Le début de tour est convainquant, mais le couple pêche sur la fin de parcours : touchettes sur 8A 8B et fautes sur le 8C, la rivière et le 12, soit 12 points.

Les malchanceux MIRROR et Dominique Roelofsen (NED) doivent se ressaisir s'ils veulent tenter quelque chose pour leur pays (12 + 8). Tout va bien, le 2 est franchi avec le poney... mais le triple ne plaît pas du tout à MIRROR qui stoppe sur l'entrée. Dominique semble désespérée, et sous les encouragements du public réattaque sa bête noire : le premier élément est franchi mais le couple s'arrête au pied du second élement. C'est à nouveau l'élimination. Consternation du clan orange.

Katharina Thomas et STAKKATI, 4 points première manche, débutent à nouveau un excellent parcours, mais après une faute sur la rivière, elles se déconcentrent et font tomber les deux derniers obstacles : 12 points.

12 et zéro... voilà où en sont les petits Françaises avant le départ de Daphné Ratzel et IAGO LAVERGNE. Pour effacer le 12, il faut faire mieux. Un, deux, une faute sur l'entrée de double... et IAGO s'arrête sur le 4 ! Parti en toupie, il en est fallu de peu pour que Daphné ne goûte au sol de Moorsele. Mais ça va. Ils repartent et finissent sans la moindre faute supplémentaire. Un peu de temps dépassé, verdict : 9 points ! Les chances de remonter dans le duo de tête s'éclipsent, mais c'est un moindre mal.

Côté suédois, Linn Widmark et SONIC FX font une petite faute, soit 4 points. La Suède en est ainsi à 12 points.

Quant à la Belge Julie Rosbach et son gris INDY DU FONDS DE LA BICHE, ils fautent en début de tour sur les obstacles 2 et 4, avant de se reprendrent et de finir en beauté. 8 points... qui remplassent les 12 de Jens et WINDE... la Belgique est donc toujours en tête, mais ne possède plus son joli score vierge. Seule une barre les sépare des Suédoises. Avec 21 points les Françaises ne jouent plus que pour leur troisième marche.

2ème tour - 4èmes cavaliers

Tout dernier tour et bientôt les résultats des courses.

Emeline Hoivik Nilsen et ALEXANDER VII écope d'un stop sur le 5, mais le reste du tour est bien meilleur et avec un point de temps dépassé, le score est de 5 points.

40 + 12 + (El) + 12 + 5 = 69

Pour la Hollande, Wouter Vos et HERTOGIN sont à nouveau sur les rails, mais le sans-faute leur échappe encore, cette fois-ci pour une petite faute sur la rivière : 4 points.

16 + 12 + 8 + (El) + 4 = 40

Lukas Wilmsen-Himmes et MIRA... font exactement le même tour qu'en première manche, les mêmes fautes aux mêmes endroits : 8B et rivière. Ils sortent ainsi à nouveau à 8 points pour l'Allemagne.

16 + 4 + (16) + 12 + 8 = 40

BLACK DEVIL et Julia Dallamano arrivent pour défendre les couleurs tricolores. Même si le classement des Françaises est quasi-fixé, l'art de maintenir le suspens appartient à BLACK... qui touchotte le 4, puis le 6 et encore le 7. Mais rien ne tombe et le sans-faute est encore à le clef ! Bravo à eux deux pour ce grand retour sur la devant de la scène.

12 + (12) + 0 + 9 + 0 = 21

Une barre sépare Suède et Belgique. Si Erica Swartz et SUNNY 93 sont sans-faute... tout peut encore changer dans la tête du podium. Mais une faute sur le 4, le tour ne pourra plus améliorer le total de l'équipe. Plus cette facétieuse rivière qui donne une seconde faute. C'est donc à nouveau 8 points pour ce jeune couple prometteur. Score qui ne comptera pas.

8 + 0 + 0 + 4 + (8) = 12

Une petite barre d'avance, voilà se dont dispose Jeroen Appelen et TIDGI, sans-faute en première manche. S'ils sont sans-faute à nouveau, la Belgique gagne, s'ils en font deux, il y aura barrage contre les Suédoises, s'il en fait plus... la Suède monte sur la première marche. C'est donc la rage aux ventres qu'ils partent en guerre : mais rien est à redire, Jeroen ne laissera pas la moindre place au hasard. Aucune erreur, un grand sans froid... il laisse exploser sa joie sur la ligne d'arrivée, c'est gagné !

0 + 12 + 0 + 8 + 0 = 8

Les deux premières marches sont assez serrées, alors que la France, médaille de bronze, a 9 points de retard sur la Suède... mais aussi plus de deux barres d'avance sur l'Allemagne. Seule différence, la sélection française est sans doute très proche de celle qui défendra le drapeau tricolore à Saumur cet été... alors que la Belgique et la Suède ont d'autres cartouches. L'équipe d'Allemagne était elle une seconde équipe complète et n'en reste pas moins compétitive. La contre-performance des Hollandais est elle très nette, tant par rapport à leur résultat de Fontainebleau, que par rapport à leur résultats en individuel. Mais celà ne veut pas dire qu'ils ne seront pas prêt à défendre leur titre à Saumur ! Après la catastrophe du BIP, la France a redressé la barre, mais semble encore un peu loin derrière les nations fortes, pour pouvoir espérer jouer pour l'or ou même l'argent par équipe aux Championnats d'Europe. Troisième marche aujourd'hui, c'est peut-être la carte qu'il est possible de viser au mois de juillet.

Maud Le Bel

Résultats finaux :

1. BELGIQUE 0 + 8 = 8 points :

Jens van de Steichel / WINDE : 0 point + 12 points = 12 points
Glenn l'Hoest / JAKIRO : 12 points + 0 point = 12 points
Julie Rosbach / INDY DU FONDS DE LA BICHE : 0 point + 8 points = 8 points
Jeroen Appelen / TIDGI : 0 point + 0 point = 0 point

2. SUEDE 8 + 4 = 12 points :

Eleonor Bellander / DIRE STRAOTS B : 4 points + 0 point = 4 points
Caroline Gustafsson / NIKOLINA : 4 points + 0 point = 4 points
Linn Widmark / SONIC FX : 0 point + 4 points = 4 points
Erica Swartz / SUNNY 93 : 8 points + 8 points = 16 points

3. FRANCE 12 + 9 = 21 points :

Rosalie Donzé / CHAVETA II : 8 points + 12 points = 20 points
Morgane de Chastenet / JIMMERDOR DE FLORYS : 4 points + 0 point = 4 points
Daphné Ratzel / IAGO LAVERGNE : 12 points + 9 points = 21 points
Julia Dallamano / BLACK DEVIL : 0 point + 0 point = 0 point

4. ALLEMAGNE 16 + 24 = 40 points :

Olivier Berger / NAPOLEON : 4 points + 4 points = 8 points
Greta Reinacher / NOSFERATU : 8 points + 16 points = 24 points
Katharina Thomas / STAKKATI : 4 points + 12 points = 16 points
Lukas Wilmsen-Himmes / MIRA : 8 points + 8 points = 16 points

5. HOLLANDE 16 + 24 = 40 points :

Maikel van Mierlo / DON JUAN : 8 points + 12 points = 20 points
Laura Spekenbrink / ROMANTICO : 4 points + 8 points = 12 points
Dominique Roelofsen / MIRROR : El + El = El
Wouter Vos / HERTOGIN : 4 points + 4 points = 8 points

Et le traditionnel plouf des vainqueurs qui n'ont pas quitté la carrière assez vite !

Les double sans-faute : TIDGI et BLACK DEVIL

Les 0 plus 4 : DIRE STRAITS B, JIMMERDOR DE FLORYS, NIKOLINA et SONIC FX

Les Françaises : Rosalie Donzé / CHAVETA II, Morgane de Chastenet / JIMMERDOR DE FLORYS, Daphné Ratzel / IAGO LAVERGNE et Julia Dallamano / BLACK DEVIL

OuPs !