La Revue du Poney de Sport
News G.P. Nationaux G.P. Internationaux National Poney Championnats d'Europe Elevage Publications Contacts

2 septembre 2007
Important Hors Sujet


Mort tragique de Maïa Boutanos

Hors-sujet oui puisqu'il ne s'agit ici pas de poney, hors-sujet non car malgré ses 28 ans, Maïa était toujours la petite-grande enfant de sa maman qui a tenu, malgré le chagrin, à nous écrire aujourd'hui quelques mots. Françoise Boutanos n'est elle pas inconnue du monde poney, puisqu'elle est - entre autres - la propriétaire de l'étalon PFS HORS PAIR et l'éleveuse d'ICARE DU PRESSOIR... guidant ainsi une rencontre sur les bords de la piste du cross de Freudenberg en attente du passage d'ICARE et Sophie il y a quelques semaines. Et dire qu'elle nous avait alors relaté la disparition d'Amélie Cohen avec une certaine émotion... comment savoir que le drame allait bientôt se tramer au coeur même de sa famille ? Mais si nous avons souhaité diffuser ce message, c'est pour que la sonnette d'alarme retentisse autant que possible, et que cesse la série noire du complet.

" Suite au contact fortuit à Freudenberg de deux de vos journalistes, je m'étais promise de vous écrire [...]. Malheureusement mes activités professionnelles m'en ont empêché et c'est un triste événement qui me fait me souvenir d'elles, qui doivent avoir approximativement l'âge de feu de ma fille, qui est morte dans la nuit de Samedi à Dimanche à Moulins Coulandon (03).

Outre la douleur de perdre la même année deux cavalières (l'ami d'enfance de ma fille et de mes deux garçons - Amélie Cohen - & ma propre fille Maïa), je tiens à vous faire savoir et souhaite que vous informiez qu'il y a eu erreur technique sur l'obstacle où Maïa est tombée sur le cross à Moulins samedi après-midi : l'obstacle n'était pas fixé !!!

Et ce afin que cela serve à d'autres, épargne d'autres accidents mortels et puisse engendrer des remords aux organisateurs de ce concours !

Je sais que cela concerne les chevaux et non les poneys mais que cela puisse servir de leçon à tous. "

Sa maman, Françoise Boutanos

Messages du 4 septembre

" Les obsèques de notre Maïa d'amour auront lieu le 7/09 en l'Eglise d'URY (77760) - sur la N152 en partant de l'Obélisque de Fontainebleau ou à la première sortie après le 1er péage sur l'A6 nommé Malsherbes/URY : sortir à gauche vers Ury et 2ème à gauche D63 ; Eglise à gauche à 100m - à 16H30 derrière l'Eglise (pas avant : il y a malheureusement un autre enterrement)

NI FLEURS, NI COURONNES ;

- que ceux qui peuvent venir (seulement & uniquement à la condition que cela ne représente AUCUN dérangement, dans leurs plannings) prennent, s'ils le peuvent, une toute petite marguerite des champs ,

- que ceux qui ne peuvent pensent alors à elle, à son compagnon de bonheur humain et équestre - Philippe Moreau - et à toutes nos familles ,

- que ceux qui ont la foi, qu'elle que soit leur religion, disent alors une prière afin que Dieu nous redonne courage en l'avenir et qu'ils souhaitent que Dieu fasse enfin que la NEGLIGENCE HUMAINE sur cet obstacle de Cross, qui lui a ôté la vie, PUISSE ENFIN CESSER A JAMAIS, afin que sa mort puisse servir à épargner la vie des autres cavaliers de concours complet. "

Sa maman, Françoise Boutanos

 

" Le samedi 1er septembre 2007, Maïa Boutanos, cavalière PRO1 , perdait la vie des suites de la chute du couple survenue au cours de l'épreuve 3A du CCE de Moulins-Coulandon. Le cheval et la cavalière ne furent pas les seuls à chuter : Cet obstacle N°5b, pourtant réputé « fixe », a lui aussi perdu l'équilibre !

Selon le règlement de CCE, les obstacles du cross doivent être fixes. Par essence même, ce qui est fixe, ne bouge pas. Il peut donc apparaître surprenant, de trouver en compétition des obstacles de cross qui se renversent au moindre choc. En se renversant ainsi, cet obstacle a entraîné la chute du cheval sur la cavalière, provoquant des blessures mortelles.

Le chef de piste et le réalisateur du parcours de cross, devraient pouvoir connaître des modalités de construction qui permettent aux obstacles de rester entièrement fixés au sol. Dans le cas contraire, le règlement de CCE n'est pas appliqué !

Si l'on désire faire baisser le nombre d'accidents potentiels sur les cross, au-delà de réflexions complexes, peut-être qu'une simple application plus rigoureuse du règlement à tous les niveaux d'épreuve, apporterait un début de solution. "

Philippe Moreau

Nos pensées vont à sa mère, Françoise, ses deux frères, son compagnon et le reste de leur famille : que le courage les accompagne dans cette épreuve. A la mémoire de Maïa.

Les propos tenus ci-dessus n'engagent que leurs auteurs.