La Revue du Poney de Sport
News G.P. Nationaux G.P. Internationaux National Poney Championnats d'Europe Elevage Publications Contacts

EUROPEAN PONY CHAMPIONSHIPS 2007
Freudenberg - Du 18 au 22 juillet 2007

Eventing - Le carnet de route pour les Français


Jeudi 19 juillet : journée dressage pour les compléteurs

C'est Clémence Lavenu et JADE D'HURL'VENT, qui ont la lourde tâche de dérouler la première reprise de ces Championnats. Une reprise d'ailleurs plutôt décevante, leur moyenne n'étant pas à la hauteur de leur potentiel : 67.40.

Signalons au passage que JADE se trouvait dans le même groupe que « notre » JYLLAND, poney ayant participé aux Championnats d'Europe junior !! Avec l'Italienne Domiziana Cardinali, le petit Français n'aura pas fait non plus l'unanimité sur le rectangle (66.90).

13ème sur la liste de départ, Sophie Pierrard en selle sur ICARE DU PRESSOIR. La reprise est plus séduisante que sa camarade et sera mieux notée, 58.80. Cela reste quand même une moyenne très éloignée des 40.50 et 42.40 des deux cavalières allemandes passées entre les Françaises !

Camille Geiger et sa petite arabe MAZARINE DU GREOU, un peu délicate en dressage, n'arrivent pas à faire mieux (67.10).

10 numéros plus tard, c'est le couple individuel qui s'élance, le Champion d'Europe CALIN III monté par Margaux Reverdy. Le poney n'est pas soumis, le travail est trop léger. Bref, avec 70.70, le couple se trouve en fin de tableau.

Dernière cartouche française et non des moindres. Celle qui peut prétendre à une nouvelle remise des prix comme l'an passé à Saumur… c'est bien sûr Marie Bouchanville en selle sur FILOU DU BREUIL ! Quelques petites fautes malheureusement ici et là, un manque de brillant et là encore pour les tricolores, une moyenne qui a du mal à décoller (61.90).
Du côté de nos voisins européens, la Grande Bretagne a pris les choses en main (130.30) avec 3 cavaliers classés dans les 10 premiers, devant l'Allemagne (130.80) et la Belgique (152.20). Complète la suite du classement la Suède (156.40), la Hollande (165.20), l'Italie (171.70), l'Irlande (183.80) et la France.

Vous l'avez compris, le dressage n'a pas été le point fort des Français. « Comme chaque année » pourrait-on se dire, sauf que là, la France se classe 8ème sur… 8, avec une moyenne globale pour l'équipe de 187.80, soit une cinquantaine de points d'écart avec l'Allemagne. Résultat vraiment décevant, surtout pour une équipe qui vise un podium.

Samedi 21 juillet : 13h00, tous à l'herbe, c'est l'heure du cross !!

A 10 kilomètres du site se trouve le cross. Les 50 poneys sont amenés en camions et les nombreux « piétons » en navettes. L'épreuve attire du monde, spectateurs, cavaliers, parents et coachs des deux autres disciplines. Il fait beau, tout est prêt, Clémence et JADE sont sur le routier. Il est 13h00.

La reconnaissance : Le 1 obstacle de volée, puis galopade en ligne droite pour sauter en n°2 une haie puis grosse reprise, une descente et la maison en n°3. Grande galopade, la combinaison « des balais » 4AB. Re galopade pour aborder le très chouette n°5, un hibou du même style que « l'œil » du CCI de Saumur. Passage de route, puis combinaison du coffin 6ABC, ligne droite, virage à droite la palissade et le piano en 7ABCD. Au fin fond du cross se trouve la combinaison du gué 8-9 atterrissage dans l'eau mais sans sortie. Le 10 est commun. Galopade, entrée dans le sous bois, dans un virage serré un contre bas d'1,45m puis 3 foulées directionnel. Cette combinaison 11AB est loin d'être évidente. Galopade, en n°12 un petit trakehner puis une autre combinaison 13AB stère de bois - pointe en haie. On se dirige maintenant sur la dernière combinaison très jolie « Radweg Hecke » puis virage à gauche petite barrière sous un pont en n°15. Enfin le 16 est un dôme. La longueur 2 950m, le temps 5.41 min.

26 minutes plus tard. Dans la boite de départ « From France, Clémence Lavenu and JADE D'HURL'VENT ». C'est parti pour le couple vainqueur du Grand Prix de Cornille !

Sous les encouragements des supporters français, Clémence et JADE vont franchir toutes les difficultés. C'est sans faute dans le temps ! Le temps, le temps… Clémence a su le gérer admirablement 5.41 min, soit le temps idéal !

14h22 : Sophie et ICARE, 25ème au dressage et premier couple français.

Pendant ce temps là, 11 cavaliers sont passés, dont le couple allemand 1er au provisoire, MR HALE BOB et Nina Stegemann, sans pénalité, tout comme sa compatriote Valeska Hauptmann sur ANDY 113.

Mais retournons sur le couple français. Là encore les encouragements sont présents. Mme Boutanos, qui a élevé ICARE, n'a pas non plus loupé ce rendez-vous ! Les obstacles 1 à 12 sont franchis, le sans faute est proche, attention à la pointe qui peut poser un soucis, aï aï aï un refus. Le poney galope bien ce qui lui permet d'arriver à l'heure mais… avec 20 points de pénalités.

Camille et MAZARINE ne passent que dans une heure. Les parcours défilent, les meilleurs au provisoire nous font une véritable démonstration : Gina Ruck et le gris ICE COOL BAILEYS (GBR) 5ème à l'issue du dressage rentrent sans faute. Jenny Tönjes et AIRCRAFT (GER) aussi. Malheureusement, la cavalière suédoise 7ème execo avec l'allemande précédemment citée, tombe sur le dernier obstacle… arrêt d'une demi heure, la cavalière ne se relève pas tout de suite. Nous apprendrons plus tard que la jeune fille va bien. Plus de peur que de mal. Ouf !

Voila, c'est l'heure. Il est 15h26, Camille et MAZA sont dans les starting bloc. La petite blanche est en forme, la cavalière est motivée. 4, 3, 2, 1 GO. Des petits pieds sur quelques obstacles, mais ça passe. Le staff, la famille et les supporters français se précipitent à l'arrivée pour féliciter Camille, et oui elle est sans faute !

6ème au provisoire, l'Anglais Tom McEwen en selle sur DICK TAYTOE avale les difficultés tandis que le 3ème, Ben Leuwer (GER) écope d'un refus avec FRIEDRICHSHOF NIGHTTIGER…

16h02 : Pour la France, Margaux Reverdy sur le papy CALIN III, cavalière individuelle. Margaux sortait l'année passée en D1 Elite, elle effectue là sa première saison à haut niveau. Elle est aux commandes d'un poney « légende » du circuit CCE, omniprésent depuis 2000 en équipe de France. Le vieux routier connaît son métier, il inscrit une fois de plus un sans faute à son palmarès… à 17 ans ! Ce résultat va-t-il rattraper la mauvaise note de dressage du couple ? A suivre donc…

2 cavaliers plus tard, 16h14 : Marie Bouchanville et FILOU DU BREUIL.

Les choses sont simples. Dans l'équipe, Sophie essuie un refus, Camille et Clémence sont sans faute. Les 3 meilleurs résultats sont comptabilisés dans le classement par équipe. Pour grappiller des places, il est impératif que « Boubou » et FILOU rentrent sans incident. D'ailleurs, il y a de quoi être confiant puisque ce couple pilier termine encore une fois sur une saison irréprochable.

Et c'est parti pour notre dernier couple tricolore. Début de parcours, Marie sort la cravache, encourage fort son FILOU, ça passe…Arrive la combinaison du piano et là le scénario catastrophe se produit. FILOU d'ordinaire innarrêtable sur le cross, stoppe. Incompréhensible…. Le cross se termine sur le même ton qu'au début, un peu à l'arraché… bizarre. Enorme surprise dans le clan français. Marie est très déçue, dépitée. Les supporters, cavaliers de CSO et dressage vont essayer de la consoler… Le cross se termine sur une drôle de note.

7 cavaliers encore à passer, et les étrangers ne perdent pas le nord : Calle Poelmans / BRAINSTORMER (BEL) écopent d'un léger dépassement de temps, Pietro Sandei et le génial AERO FLYER (ITA) sont sans faute tout comme la vice Championne d'Europe en titre, l'anglaise Libby Soley sur NOBLE SPRINGBOK, seconde après le dressage.

 

Classement individuel à l'issue du cross :

Résultat des courses, en individuel, Nina Stegemann et MR HALE BOB (GER) tiennent la tête avec 40.50, devant Libby Soley sur NOBLE SPRINGBOK (GBR) et Valeska Hauptmann en selle sur ANDY (GER). A 4 points de la première se trouve l'anglaise Gina Ruck / ICE COOL BAILEYS, puis Tom McEwen / DICK TAYTOE (GBR), Jenny Tönjes / AIRCRAFT (GER) puis Pietro Sandei / AERO FLYER (ITA), Pieter Kenis / ROCKY 1329 (BEL), Calle Poelmans / BRAINSTORMER (BEL) et Wouter Pen / NEJON STAR (NED).

Du côté des tricolores, la meilleure française est à la 29ème place, il s'agit de Camille, juste devant Clémence. A la 33ème place, nous trouvons Margaux, puis Sophie (35ème) et Marie (39ème).

Classement par équipe à l'issue du cross :

1er Grande Bretagne , 2ème Allemagne , 3ème Belgique , 4ème Italie , 5ème Irlande , 6ème Hollande , 7ème France , 8ème Suède

 

Dimanche 22 juillet : 10h30, dernier test, l'hippique !

Le parcours n'est pas gros. Les contrats de foulées avantagent les parcours fluides et en avant.

Piste à main droite, vertical n°1, ligne courbe oxer. Virage à droite oxer n°3, 4 foulées vertical, puis courbe à droite oxer n°5. Grand virage à gauche vertical sur barrière naturelle, 6 foulées serrées ou 5 en avançant double oxer vertical à 2 foulées. Piste à droite, oxer n°8 puis double de verticaux en n°9. Virage à gauche, dernière ligne avant l'arrivée : vertical, 6 foulées vertical sur bidet en n°11.

La règle habituelle veut que le passage des cavaliers soit dans l'ordre inverse du classement provisoire. Les français passent donc au début de l'épreuve. 39ème au provisoire, FILOU et Marie rentrent en piste. Le poney ne s'enclenche pas et refuse le 2 et faute sur le 4. Marie prend beaucoup de temps dépassé et quitte la piste en 21 points…

Sophie et ICARE ne font pas mieux. Le poney manque de train, la cavalière ajoute une foulée dans sa ligne 3-4, puis refuse logiquement l'obstacle suivant. Score final : un refus additionné à 8 points de temps, soit 12 points au compteur pour les Saumurois…

Grosse grosse touchette sur le 1 pour Margaux et CALIN, barre sur le 3 et l'entrée du double, plus 3 points de temps. Les Français terminent avec 11 points de pénalités… La barre sur le vertical n°4 de Clémence et JADE est finalement le meilleur résultat des Frenchies puisque Camille récolte des petits pieds en début de tour de MAZARINE et finit par fauter à 2 reprises.

Aïe Aïe Aïe le score des français…

Si le beau temps a été ponctuel, la toute fin de l'épreuve est courue sous des trombes d'eau. La pluie et la forte pression vont-ils perturber les leaders actuels ?

Effectivement, le petit belge Pieter Kenis, le plus jeune cavalier du concours, perdra tous ses moyens en selle sur son noiraud ROCKY 1329. Démuni de tout repère, le petit bouchon quitte la piste avec un score difficile de 52 points !

Pietro et AERO FLYER (ITA) ne peuvent éviter deux barres, tandis que Jenny / AIRCRAFT (GER) et Tom / DICK TAYTOE (GBR), effectuent un sublime sans faute ! Grosse surprise en revanche pour le couple Gina Ruck et ICE COOL BAILEYS qui essuient un refus.

Nous rentrons maintenant dans le trio de tête…

Valeska Hauptmann et ANDY (GER) sans faute ! Libby Soley sur NOBLE SPRINGBOK (GBR) sans faute ! 0.50 point sépare l'allemande Nina Stegemann de Libby Soley… pas le droit à l'erreur !

Nina ne montre pas sa plus belle équitation, le stress sans doute… MR HALE BOB est impérial, rattrape les fautes de sa cavalière. Les supporters allemands sont sous pression, il ne reste plus que la dernière ligne avant la victoire… mais … incroyable, la barre du dernier tombe !!! L'allemande se retrouve à la 3 ème place !

Vous l'avez compris, la vice championne d'Europe 2006 monte cette fois-ci sur la plus haute marche du podium avec la complicité de son excellent NOBLE SPRINGBOK. Les deux Allemandes complètent le tableau.

Final team result :

Première : La Grande Bretagne of course ! Avec les 1ère, 4ème et 9ème places acquises en individuel, il n'en pouvait pas être autrement !

2ème , 5ème et 12ème , l'Allemagne se classe seconde. Enfin, la Belgique se fait souffler la troisième place par l'Italie qui a montré de très bonnes choses tout au long de la compétition. La suite du classement : la Hollande (4ème), l'Irlande (5ème), la Belgique qui dégringole à la 6ème place après l'hippique, la France (7ème) et la Suède (8ème).

Résultats individuels :

  1. GBR Libby Soley / NOBLE SPRINGBOK 41
  2. GER Valeska Hauptmann / ANDY 42.40
  3. GER Nina Stegemann / MR HALE BOB 44.50
  4. GBR Tom Mc Ewen / DICK TAYTOE 44.80
  5. GER Jenny Tönjes / AIRCRAFT 7 46.70
  6. BEL Calle Poelmans / BRAINSTORMER 49.50
  7. SUI Lucia Brazzola / RODODENDRO 54.80
  8. ITA Pietro Sandei / AERO FLYER 55.40
  9. GBR Gina Ruck / ICE COOL BAILEY 55.50
  10. GBR Lottie Kennedy / DARRAKS TONTO 55.50

Pieter Keunis / ROCKY 1329 (BEL) : meilleur "roucky" (plus jeune cavalier)

Clémence et JADE (FRA) : temps idéal sur le cross

Championnat d'Europe raté pour les bleus :

Et du côté français : 26.  FRA Clémence Lavenu / JADE D'HURLVENT 71.40 , 29. FRA Camille Geiger / MAZARINE DU GREOU 75.10 , 32. FRA Margaux Reverdy / CALIN III 81.70 , 36. FRA Sophie Pierrard / ICARE DU PRESSOIR 90.80 , 39. FRA Marie Bouchanville / FILOU DU BREUIL 103.70

7ème sur 8. Les bleus espéraient bien mieux évidemment. Etre dernier à l'issue du dressage est un énorme handicap pour la suite de la compétition. Rappelons que lorsque la France fut sacrée Championne d'Europe, elle avait récolté la 4ème place sur ce test, soit un résultat très honnête et bien plus facile à rattraper. Le dressage, discipline de rigueur et pure base de tout travail, pèche une fois de plus, tant en complet qu'en CSO.

Le point fort des tricolores : le cross. Si la France fut impiégeable ces dernières années sur l'épreuve de fond, les autres nations – qui étaient à l'époque « en devenir » - ont fait beaucoup de progrès en ce domaine et se placent maintenant au même niveau, d'où la nécessité de se positionner en haut de tableau dès le dressage.

Toutefois, il est certain qu'avec 3 sans faute sur le cross, l'équipe pouvait remonter dans le classement, grappiller quelques places, être 6ème , 5ème ou même 4ème mais était-ce l'objectif de l'équipe de France ? Et puis faut-il déjà être sûr de les réaliser ces sans faute … un incident, une contre performance sont si vite arrivés (cf Freudenberg).

Etre ambitieux et viser une médaille est légitime et indispensable pour motiver les troupes mais, dans la longévité et la poursuite des Championnats d'Europe, aucun podium ne sera pérenne sans les bases… les bases de l'équitation acquises entre autre par les allemands et les britanniques. Le « milieu du poney français» ne doit pas déroger à cette règle.

Pauline Bernuchon


Album Photo du Cross