La Revue du Poney de Sport
News G.P. Nationaux G.P. Internationaux National Poney Championnats d'Europe Elevage Publications Contacts

EUROPEAN PONY CHAMPIONSHIPS 2007
Freudenberg - Du 18 au 22 juillet 2007

Dressage


Jeudi 19 juillet : Préliminary Competition

Dès le préliminaire, disputée le mercredi, le ton était donné : quatre Allemands aux quatre premières places, avec plus de 72% chacun… les autres nations ne pourront guère faire autre chose que de ramasser les miettes. A l'intérieur de la Mannschaft, c'est Louisa Lüttgen qui mène la danse, en selle sur le monument incontournable du dressage international poney : l'excellent DORNIK B. La ponette DULCIA, championne d'Europe en titre, s'empare de la deuxième place avec sa nouvelle cavalière Carlotta Hassenbürger. Sanneke et Sönke Rothenberger sont respectivement 3ème et 4ème en compagnie de KONRAD et DEINHARD B (photos).

Pas trop de doute non plus pour la Hollande, qui place ses trois meilleurs disciples de la 4ème à la 6ème place, tandis que la jeune Maria van den Dungen, qui a troqué son mignon MILKSHAKE saumurois pour le beau bai brun PAN TAU B (photo), est 17ème.
Troisième nation forte, la Grande-Bretagne fait un joli tir groupé avec ses quatre couples entre la 11ème et la 15ème place. La Belgique, quant à elle, place trois de ses cavalières dans les 20 premiers, une déjà jolie performance ! En figure de proue, Julie van Olst et HAASENDONCK'S SULTAN (photo, 68,250%) sont 9èmes, tandis que Alexa Fairchild / HUCKLEBRRY FIN (65,950%) et Jorinde Verwinp / TONKAXA SD (65,550%) sont respectivement 18 et 20èmes. Avec 64,000% tout pile, Julie van Ingelgem et D'ARTAGNAN terminent 26èmes, contre 43 partants.
Surprise en revanche pour le Danemark, dont les deux meilleures représentants sont 8ème et 10ème, loin devant leurs deux compatriotes, placées toutes deux dans le troisième quart du classement. Côté français, grosse déception pour les troupes de Claire Gosselin : l'absence aux derniers Championnats de France ne réussit pas du tout au couple phare Ninon Vandenabeele / DOPPELSPIEL très très loin, 35ème. Le meilleur résultat tricolore revient Emilie Cazale et ITALIC DES LANDES (photo), 22ème grâce à une reprise notée à 64,950%. Entre les deux figurent la Championne de France en titre Noémie Sergent / IVRY DE MONTOUX (30ème en 63,350%) juste devant Hélène Le Gallais / MIRANO DES ETISSES (32ème en 62,900%).

 

Vendredi 20 juillet : Team Championship

Avec l'épreuve par équipe, les Allemands prennent définitivement le grand large ! C'est cette fois-ci Carlotta qui l'emporte avec l'élégante DULCIA (photo), signant une reprise à presque 76%. Elle devance Louisa et DORNIK, presque 75%... une lutte impitoyable germano- germanique n'annonce donc dans la finale individuelle entre les deux jeunes filles.
Derrière, chez les Rothenberger… l'avantage a tourné en faveur du fils, Sönke (photo) qui termine troisième avec 72,947%, juste devant sa sœur, qui récolte 72,684%. Une note qu'il sera d'autant plus difficile d'avaler pour l'expérimentée blondinette… que cette année, pour la première fois, la finale individuelle ne s'ouvre qu'aux trois meilleurs couples de chaque pays !
Cruel règlement lorsque de l'on est quatrième de son pays, mais pourtant quatrième du classement général, et à seulement 263 centièmes du podium individuel… occupé par son frère ! La Hollande, toujours menée par Angela Krooswijk, partenaire du magnifique POWER AND PAINT (photo, 72,053%) est médaille de bronze. Quatrième de cette équipe avec tout de même 67,632%, Maria subit le même sort que Sanneke et devra se contenter de la Consolante aux commandes de PAN TAU B.

Médaille de bronze pour la Grande-Bretagne, qui termine au coude à coude contre le Danemark. Très proche également, la Belgique se sera bien battue et termine à une belle 5ème position. Derrière l'Italie et l'Espagne… qui s'équipent inexorablement de bons poneys étrangers, la France traîne la patte et doit se contenter d'une 8ème position. Seules la Pologne et la Norvège auront fait « pire ». Au sein du groupe français, Ninon (photo) s'est ressaisie et reprend sa place de pilier, aux côtés de Noémie.

Team Championship  :

1. Allemagne - Carlotta Hassenbürger / DULCIA, Louisa Lüttgen / DORNIK B, Sönke Rothenberger / DEINHARD B et Sanneke Rothenberger / KONRAD 15 (223,68%), 2. Pays-Bas - Angela Krooswijk / POWER AND PAINT, Antoinette te Riele / DANNY BOY B, Kimberley de Jongh / JUST YOU'N ME et Maria van den Dungen / PAN TAU B (211,05%), 3. Grand-Bretagne - Emily Harrus / DON JOSHI, Olivia Kuropatwa / KASTANIENHO'S VITUS, Alexandria Barr / DE VITO 6 et Alice Thompson / DONNERBLITZ IV (203,26%), 4. Danemark - Cathrine Dufour / MOONLIGHT 252, Nanna Merrald Skodborg / CENTRUM 2, Sofie Buch / NATHAN 200 et Sofie Seeman / FERRARI 106 (202,63%)

Samedi 21 juillet : Consolation

Un peu particulière cette Consolante… vous l'avez bien compris, puisque d'excellents couples y participent malgré eux. C'est sans la moindre surprise que l'Allemande Sanneke Rothenberger et KONRAD (ci-contre) l'emportent, avec plus de 5% d'avance sur la Hollandaise Maria den Dungen / PAN TAU B (ci-dessous).

La troisième place revient à la Belge Jorinde Verwinp / TONKAXA SD, qui finit donc son championnat en beauté ! Les autres cavalières belges Alexa Fairchild / HUCKLEBERRY FIN et Julie van Ingelgem / D'ARTAGNAN sont respectivement 10 et 13èmes. Cette épreuve était ouverte en beauté par Noémie Sergent et IVRY DE MONTOUX qui signait un 66,526% final réconfortant.
Mais l'attente fût longue pour savoir à quelle place ils pouvaient prétendre tant les couples engagés étaient dangereux. Ils termineront leur championnat et par là même leur carrière poney ensemble, sur une très belle 5ème place, ex-aequo avec l'Italienne Giulia Pignati et NEERVELDS BLAOMER, juste derrière FERRARI et Sofie Seeman (DEN). Ninon et DOPPELSPIEL sont 9èmes (65,789%), Hélène et MIRANO 11èmes (64,474%) juste devant Emilie Cazale et ITALIC, 12èmes (64,421%).

Dimanche 22 juillet : Individual Championship

Et voilà, le grand moment qu'est la finale individuelle de dressage est là. Comme d'habitude, la finale se court sur la reprise individuelle, la plus technique, au détriment de la RLM… Ce choix permet de tester les couples sur les exercices les plus pointus, et surtout de les voir, les uns après les autres, sur le même tracé. Trois Allemands, trois Néerlandaises, trois Britanniques, deux Danoises, une Italienne, une Espagnole, une Suédoise, une Belge… et pas l'ombre d'une Française, telle est la composition du peloton de tête.

Première à se soumettre à l'observation acerbe des juges, l'Italienne Alessia Pignatti présente le fils de WELCOME SYMPATICO, SCAMPOLO. Une grosse faute dans la diagonale au galop allongé, avec un changement de pied inopiné, vient pertuber une reprise propre, mais qui accuse un fort manque de brio. 64,200%, la note de référence est donnée.

Pour le couple suédois Elin Aspnäs et TIM profite de cette ouverture moyenne pour étinceler sur le carré : reprise impeccable avec un travail aussi soigné au trot qu'au galop. Il n'en faut pas plus pour faire décoller le compteur : 68,350% !

L'Espagne est représentée par Morgan Barbancon Mestre et DISCUS 7. Le travail au trot est mis en valeur par un jeté d'antérieur élégant, en revanche ça pêche au niveau purement technique : serpentine au galop aux boucles dessinées approximativement et arrêt final pas très statique. Le verdict tombe, c'est un peu moins bien : 67,350%.
Deux Anglaises se préparent. La première, Alexandria Barr (DE VITO 6) n'emprunte pas tout à fait le même tracé sur les diagonales que ces prédécesseurs, en revanche comme DISCUS, DE VITO de déplace remarquablement bien au trot et pourrait bien bluffer le jury. Quoi que le galop laisse lui une impression de crispation, piqué et manquant d'amplitude. Alors ? 68,150%, c'est le deuxième place provisoire derrière Elin et TIM.

Sur le poney danois KASTANIENHOF'S VITUS, sa compatriote Olivia Kuropatwa, commence d'emblée par une irrégularité sur le premier trot moyen. Les trajectoires sont identiques à celles d'Alexandria, en revanche l'action est timide, sauf sur le dernier trot moyen, un peu plus poussé. La note est de 66,250%.

Après une première pause, c'est Kimberley de Jongh et JUST YOU'N ME (NED) qui arpentent le tour du rectangle européen. Le deuxième trot moyen manque de conviction, la fin du pas allongé est trottée lors de la reprise des rênes… bref des petits fautes qui ponctuent un ensemble pas très brillant, mais visiblement, les juges sont charmés : 70,200%.
L'expérimentée Catrine Dufour présente ensuite son fidèle MOONLIGHT. Très bondissant au trot, le hongre bai n'est pas très loin du passage tant il est aérien. Oups, il trébuche dans la transition galop - pas - galop en C. Mais le couple reste concentré et terminent sur de très belles transitions finales. Mais non ça ne suffit pas pour prendre la tête : 69,350%. Cathrine et MOONLIGHT s'intercalent à la deuxième place du provisoire.

Dossard numéro 8, DON JOSHI est pilotée par la troisième Anglaise en lice, Emily Harris. Pas de chance pour le couple, la pluie commence à tomber… petit écart avant un trot moyen, DON JOSHI a une tendance récurrente à s'ouvrir dans les transitions, tant montantes que descendantes. L'arrêt final est bon. 66,050%, les juges ne s'y trompent pas.
La pluie, tombant de plus en plus fort, est impitoyable avec le couple danois Nanna Merrald Skodborg / CENTRUM. L'eau ruisselle sur la piste… mais il faut enchaîner. Sérieux, sourire, quelques irrégularités, de bons appuyers, voilà le bilan de la reprise la plus humide de la finale. Avec 68,650%, Nanna accroche une quatrième place provisoire plus que méritée.
La Belge Julie van Olst est en revanche plus chanceuse, car si la pluie a commencé lors du passage de l'Anglaise Emily Harris et DON JOSHI, et s'est déchaînée sur la reprise la Danoise Nanna Merrald Skodbork et CENTRUM, elle cesse pour Julie… qui entre néanmoins sur la piste détrempée avec une veste dégoulinante. Très dynamique, Julie montre une grande détermination dès son entrée. La première pirouette n'est pas géniale, mieux pour la seconde. Un poil au dessus de la main, SULTAN néanmoins effectue une excellente fin de reprise. Le résultat sera-t-il à la hauteur de la motivation de Julie ? 69,900 ! C'est la deuxième place au provisoire, derrière la Hollandaise Kimberley de Jongh et JUST YOU'N ME (70,200%), mais devant d'excellents couples comme Elin Aspnäs et TIM (SWE, 68,350%), Alexandria Barr et DE VITO (GBR, 68,150%) ou encore Cathrine Dufour et MOONLIGHT (DEN, 69,350%). Qu'en est-il des cinq couples du dernier groupe ?

Seconde pause. Antoinette te Riele et DANNY BOY B (FLYING DREAM x POWER BOY) exécutent de très beaux appuyers, avec beaucoup de croisé et du rythme. En revanche, les pirouettes manquent d'amplitude devant. Un petit tressaillement raidit e couple avant le pas-arrêt-reculer, mais le couple se ressaisit et entame un très joli travail au galop. Le dernier allongement est excellent, tout comme le doubler final. En revanche la salut final est rapide et coupé par un départ au prompt départ au galop au jaillissement des applaudissements ! La note est de 71,650%, la Hollande prend la tête du classement.
Voilà Carlotta Hassenbürger et DULCIA (ARTS DANCER BOY x DERBINO)… vont-elles se surpasser ? L'amplitude est incontestablement l'atout majeur du couple, avec un pas tout à fait remarquable… allure souvent oubliée mais qui fait toute la différence. Tout le travail croisé est bien exécuté, le lancer des antérieurs au trot capte le regard : 74,600% !
Sönke Rothenberger et DEINHARD B (DORNIK B x GOLDEN DANCER) ont la lourde tâche de se défendre juste derrière. La tracé n'est pas toujours très précis, en particulier dans les demies-voltes entre les deux appuyers, en revanche le pas est excellent. Une faute avec changement de pied derrière à la fin du premier allongement au galop… ça pourrait bien coûter cher au couple. Au final, se sera 73,000% pour cette honnête reprise, déroulée sur la musique de « Ghost Busters ».

Plus que deux… mais c'est sans doute ici que ce joue le titre : Louisa Lüttgen et DORNIK B (DERANO GOLD x DERBINO), vice champions d'Europe en titre, sont dans les starting blocks. L'ensemble du travail démarque des autres par une rigueur supérieure : tout est très très propre. Arrêt, reculer, tout est impeccable. Pas de faute, arrêt final, salut. Les applaudissements fusent dans les gradins au -dessus de la carrière, Louisa se permet de saluer son public, à la manière d'Isabell Werth ! Mais c'est justifié et mérité. Le public ne s'y trompe pas : 77,350%, ils viennent de saluer la nouvelle Championne d'Europe !

Pas facile de passer après ça et de défendre sa médaille de bronze. Dernière à présenter sa reprise, Angela Krooswijk maîtrise à la perfection les arrêts, les pirouettes, le reculer, en revanche les appuyers, les allongements, tant au trot qu'au galop, manquent cruellement d'amplitude. POWER AND PAINT (POWER BOY x PrH DANCER) trébuche plusieurs fois de l'antérieur droit, dont une fois sur le dernier allongement au trot. Le dernier arrêt est moins bon. Avec 72,300%, ils terminent cette année au pied du podium, derrière Sönke Rothenberger et DEINHARD B, médaille de bronze.

Maud Le Bel

Individual Championship :

1. GER Louisa Lüttgen / DORNIK B (77,35%), 2. GER Carlotta Hassenbürger / DULCIA (74,60%), 3. GER Sönke Rothenberger / DEINHARD B (73,00%), 4. NED Angela Krooswijk / POWER AND PAINT (72,30%), 5. NED Antoinette te Riele / DANNY BOY B (71,65%)