La Revue du Poney de Sport
News G.P. Nationaux G.P. Internationaux National Poney Championnats d'Europe Elevage Publications Contacts

EUROPEAN PONY CHAMPIONSHIPS 2006
Du 25 au 30 juillet 2006

Saumur... 19 ans après : Les brèves


Cela faisait 8 ans que la France n'avait pas organisé une telle manifestation. En effet, la dernière datait de 1998, où le centre équestre du Touquet avait fait de cette édition un événement digne des plus grands. Cette année, c'était au tour de l'Ecole Nationale d'Equitation de Saumur de prendre les rênes de la plus grande manifestation en matière de haut niveau sur poneys, soit 19 ans après le sacre de l'équipe de CSO qui avait lieu… à Saumur ! Au programme : CSO, CCE, dressage et horse ball, de quoi passer de bons moments d'équitation au milieu des meilleurs européens, où les joies et les déceptions se lisaient sur le visage des cavaliers et notamment sur ceux du clan tricolore.

Dressage : Suprématie allemande !

Les médailles d'or en individuel et par équipe sont logiquement revenues aux Allemands, toujours imbattables dans cette discipline.

Aux côtés de celle qui a magistralement remporté toutes les reprises, Lydia Camp sur sa belle DULCIA, se trouvaient Louisa Lüttgen et l'étalon DORNIK B, Sanneke Rothenberger en selle sur KONRAD 15 et Annabel Frenzen sur FLAMENCO STAR.

Autant dire que ces montures sont de véritables stars européennes. Pour exemple, le bel alezan DORNIK, a entre autre empoché les titres de Champion d'Europe 2000, 2001 et 2004, une médaille de bronze en 2002 et une 5ème place en 2003. Son non moins connu camarde d'écurie KONRAD fut lui champion d'Europe en 1997, 1999, vice-champion en 2002, 2003 et 2005, médaille de bronze en 2000 et 2004 et 4ème en 2001. DULCIA a remporté le bronze en 2003, fut 5ème en 2004 et a gagné de nombreuses épreuves cette année comme le Grand-Prix CDIP du Touquet. Inutile de dire que ces poneys ont à chaque fois raflé la médaille d'or par équipe à chacune de leur participation respective !

Concurrente sérieuse des Allemands, l'équipe de Hollande, avec en chef de file l'excellent étalon POWER AND PAINT monté par Angela Krooswijk, décroche la médaille d'argent par équipe. Angela et ses coéquipiers Michelle van Lanen / BASALT, Laurens Sliepenbeek / HOBY et Maria van den Dungen / MILKSHAKE, se qualifieront pour la finale individuelle tout comme les Allemands et les Danois !

Mais alors qui est 3ème  ? Le Danemark, la Grande Bretagne ? L'édition 2006 aura donné l'avantage aux prometteurs cavaliers danois qui ont montré tout au long de la compétition beaucoup de talent. L'équipe était composée de Carina Nevermann Torup / KASTANIENHOF'S VITUS, Cathrine Dufour / MOONLIGHT, Sofie Seeman / FERRARI et Christina MØller / CASIO.

Les Anglais finissent donc au pied du podium devant la Suède, l'Italie, la Belgique et la France. Les cavaliers français sont donc bons derniers, résultat qui se laissait pressentir… Un retard considérable en matière d'élevage de poneys, des cavaliers qui n'ont pas grandi et été formés dans une atmosphère de constante rigueur, bref le dressage français n'est pas au stade de pouvoir titiller les autres nations dans un tel championnat.

Toutefois, quelques individualités françaises ont parfois réussi à se qualifier pour une finale les années précédentes, mais cela reste tellement rare et peu fructueux …

Côté finale individuelle, le couple Lydia Camp / DULCIA (77.30 %) a littéralement mis tout le monde d'accord tant par le brio de la cavalière que par l'harmonie que dégage l'exceptionnelle ponette : allures aériennes, souplesse, propulsion, régularité, rassemblé…

Cette sympathique cavalière a mis toutes ses chances de son côté pour réussir son dernier Championnat d'Europe, étant atteinte par la limite d'âge. Réserviste l'année dernière pour le Championnat en Italie, alors qu'elle était montée sur la 3ème marche du podium en 2003 et était qualifiée pour la finale de 2004, l'année 2005 fut une remise en question doublée d'un énorme travail de fond. Bien lui en a prit ! Complètent le podium sa compatriote Louisa Lüttgen et l'étalon DORNIK B (75.45%) et la Hollandaise Angela Krooswijk sur POWER AND PAINT (72.85%) qui décroche finalement la médaille de bronze profitant ainsi des facéties inhabituelles du crack KONRAD qui jouait sur cette dernière reprise une place dans les 3 premiers.

Pauline Bernuchon

Finale individuelle :

1. Lydia Camp / DULCIA (GER) : 77.30 %
2. Louisa Lüttgen / DORNIK B (GER) : 75.45%
3. Angela Krooswijk / POWER AND PAINT (NED) : 72.85%
4. Cathrine DUFOUR / MOONLIGHT (DEN) : 71.75 %
5. Sanneke Rothenberger / KONRAD 15 (GER) : 70.55 %
6. Sofie SEEMAN / FERRARI (DEN) : 70.20 %
7. Carina NEVERMANN TORU / KASTANIENHOF'S VITUS (DEN) : 69.55 %
8.  Laurens SLIEPENBEEK / HOBY (NED) : 68.90 %
9. Michelle VAN LANEN / BASALT (NED) : 68.05 %
10. Annabel FRENZEN / FLAMENCO STAR (GER) : 67.95 %

Epreuve par équipe :

1. Allemagne : 224.48 %
2. Pays Bas : 211.17 %
3. Danemark : 207.74 %
4. Grande Bretagne : 204.95 %
5. Suède : 195.79 %
6. Italie : 194.85 %
7. Belgique : 194.11 %
8. France : 190.63 %

Equipe de France composée de : Ninon VANDENABEELE / DOPPELSPIEL, Alix FAUJOUR / HUCKLEBERRY FIN, Grégoire SIAUVE / NANDO M et Noémie SERGENT / IVRY DE MONTOUX.

Du bon et du moins bon en Complet...

Double sentiment en effet pour les français. D'abord, le dressage : 9ème sur 12. Seuls la championne de France en titre Eloïse Breuil en selle sur IDEO CROPTOIS et Simon Cibot sur JOCADI DE SOULAC – courant uniquement pour l'individuel - sont rentrés dans les 20 premiers à l'issue de ce test. Marie Bouchanville et FILOU DU BREUIL finissent à la 23ème place tandis que Margaux Schramm Decroix / CALIN III et Capucine de la Perrière / JASMINE DE MARIGNY terminent toutes deux en fin de tableau.

Le point fort des Français est bien sûr le cross. Cette épreuve de fond proposait 18 obstacles dont 5 combinaisons pour une distance de 3000 mètres à courir en 6 minutes. Très peu de couples ont rencontrés des difficultés. Plus de la moitié des concurrents rentreront sans faute aux obstacles et parmi eux 4 de nos 5 cavaliers. Oui mais voila, le « hic » venait de la prestation d'Eloïse qui écopait de 25.60 points de pénalités alors qu'elle représentait sans doute la meilleure chance française. Quoi qu'il en soit, les tricolores remontèrent de 2 places se plaçant ainsi avant l'hippique à la 7ème place.

Dernier jour de compétition, dimanche, avec l'hippique. Si le cross avait semblé facile, ce n'était pas le cas de cette ultime épreuve ! 4 couples ont réussi le sans faute mais un seul, le suisse Jasmin Gambirasio sur TOP LORD VALEUR, ne s'est pas fait piéger par le chronomètre.

Nos petites Françaises se sont très bien comportées au regard des scores assez lourds de leurs adversaires. 8 points pour Eloïse et Margaux, 4 points pour Capucine et Marie, cette dernière finissant avec son fidèle FILOU DU BREUIL à une excellente 6ème place en individuel. Grâce à ces résultats, l'équipe de France remonte à la 4ème place du classement final. Résultat satisfaisant mais tout à la fois frustrant pour une équipe qui se doit de progresser en dressage pour obtenir des podiums. Grosse déception en revanche pour Simon Cibot qui voyait toutes ses chances anéanties suite à une boiterie de JOCADI après le cross.

Côté classement individuel, l'Anglaise Libby Soley en selle sur NOBLE SPRINGBOK a tenu la tête dès le dressage mais s'est écroulée sur le CSO sortant de piste avec 3 barres renversées.

Elle termine toutefois seconde derrière celle qui a effectué un magnifique parcours pénalisé de 4 points pour temps dépassé, l'Allemande vice-championne d'Europe par équipe l'année dernière, Franca Lüdeke sur HILLERY auréolée d'or.

Médaillée de bronze la Belge Kelly Vercauteren montant CRACK DRUM VH JUXSCHOT et permettant à son équipe de ramener l'argent derrière les Allemands mais devant les Anglais.

Pauline Bernuchon

Finale individuelle :

1. Franca LÜDEKE / HILLERY (GER) : 51.90
2. Libby SOLEY / NOBLE SPRINGBOK (GBR) : 55.10
3. Kelly VERCAUTEREN / CRACK DRUM VH JUXSCHOT (BEL) : 55.20
4. Felix VOGG / CONNECTION D (SUI) : 57.10
5. Nienke VAN ROEKEL / NOBLESSE (NED) : 59.80
6. Marie BOUCHANVILLE / FILOU DU BREUIL (FRA) : 61.10
7. Ben LEUWER / FRIEDRICHSHOF NIGHTTIGER (GER) : 61.70
8. Frida ANDERSEN / LILLEFOT (SWE) : 62.60
9. Louise SVENSSON-JÄHDE / LADY VANESSA (SWE) : 63.70
10. Jenny TÖNJES / AIRCRAFT (GER) : 63.90

Epreuve par équipe :

1. Allemagne : 182.70
2. Belgique : 194.70
3. Grande Bretagne : 205.80
4. France : 213.80
5. Suède : 215
6. Suisse : 238.50
7. Hollande : 238.60
8. Irlande : 242.90
9. Italie : 245.10
10. Pologne : 311.70

Equipe de France composée de : Marie BOUCHANVILLE / FILOU DU BREUIL, Eloïse Breuil / IDEO CROPTOIS, Margaux Schramm Decroix / CALIN III, Capucine de la Perrière / JASMINE DE MARIGNY et Cavalier individuel : Simon Cibot / JOCADI DE SOULAC.

Obstacles : Les médailles pour les Anglais

Finale individuelle

Il fallait faire bien du premier coup cette année à Saumur ! En effet, pour pouvoir participer à la finale individuelle, les cavaliers devaient impérativement réussir la seule et unique épreuve qualificative du jeudi. Et oui, la dernière cavalière qualifiée ne totalisait pas plus de 6 points…

Chez les Français, seuls Daphné Ratzel et son IAGO LAVERGNE réussirent à se qualifier après un tour remarquablement monté (1 point de pénalité). Beaucoup d'espoirs étaient fondés sur le couple phare Julia Dallamano / BLACK DEVIL mais en vain… après une barre sur le 2 faute de train puis un refus sur le double de verticaux juste après la rivière où Julia a ouvert les doigts dans la dernière, la cavalière passait complètement à côté de sa qualificative (9 points). Avec deux fautes, Morgane de Chastenet et l'étalon JIMMERDOR DE FLORYS n'auront pas non plus la joie de goûter à cette finale tout comme Rosalie Donze / CHAVETA II et Syndi Rigaut / FLYING WELSHMAN pénalisées respectivement de 13 et 17 points.

Cette épreuve fut remportée de main de maître par la Suédoise Wilma Hellström en compagnie de la petite QUEEN, Championne d'Europe 1998. Elle devançait deux favoris, l'Allemande Katrin Eckermann sur KARWIN et le couple vice-champion d'Europe en titre, Doron Kuipers / NADIR WESTLAND.

C'est donc vendredi que s'est déroulée la finale individuelle en 2 manches, une le matin et l'autre dans l'après-midi, épreuves toutes deux très techniques et aux côtes conséquentes (1.35m de moyenne). Signalons au passage un phénomène déjà constaté l'année dernière, c'est à dire la qualification de plusieurs montures françaises représentant les couleurs de nations étrangères : DEXTER LEAM PONDI (LEAM FINNIGAN) et GOUFFY DU VILLON (QUIGNON DU PARC) pour l'Italie, IVY DU CHATEAU (OBJET D'ART) pour la Hollande, KADIA MOUCHE (TYPE D'ELLE) pour la Grande Bretagne, IX DE L'AULNE (DEXTER LEAM PONDI) pour la Suède et EPI (TOLERAN DES ETANGS) pour l'Allemagne.

A l'issue des 2 manches, 6 cavaliers à 8 points ont dû s'affronter sur un barrage pour déterminer le podium. La première à s'élancer, Louise Saywell, Championne d'Europe en titre avec CJ'S KEMOSABI avait choisit pour Saumur sa très (trop…) grande monture de race selle français KADIA MOUCHE. « Sur sable, KADIA est meilleure que KEMOSABI, qui lui est plus compétitif sur herbe » lançait la cavalière de 16 ans en conférence de presse. La brillante Anglaise n'est pas parvenu à reprendre assez son alezane devant l'obstacle composé de petites barres jaunes – d'ailleurs très piégeant lors de ces championnats – et fait la faute. La rage au ventre, le très doué Wouter Vos sur sa complice HERTOGIN, gagnante de nombreux Grands Prix internationaux cette année, commettra la même faute que Louise mais dans un temps plus rapide.

Le deuxième Anglais à barrer, Daniel Neilson en selle sur son grand (encore un !) MICKLOW MADNESS assurera le sans-faute en 42''33 alors que Wouter était sorti de piste en 35''89 ! 4 points au compteur également pour EPI monté par Patrick Sthülmeyer - seul rescapé allemand puisque sa compatriote Katrin Eckermann avait fauté à 3 reprises en 2ème manche avec son jeune prodige KARWIN – tout comme IVY DU CHATEAU et le néerlandais Sjaak Sleiderink. La tête était donc toujours tenue à cet instant précis par le cavalier anglais Daniel Neilson. Dernière partante, Wilma Hellström sur son extraterrestre QUEEN avait déjà loupé la victoire dans la seconde manche sur le dernier obstacle… Très motivée la Suédoise effectue un superbe barrage. Le difficile vertical aux petites barres jaunes est passé tout comme le double, ça galope, ça galope dans la dernière ligne droite pour aborder le dernier oxer mais un manque de reprise et la bouillonnante QUEEN s'écrase dans la dernière et renverse la barre ! Enorme déception pour la blondinette qui se voyait priver de la victoire pour la deuxième fois consécutive !

Daniel Neilson est donc sacré Champion d'Europe devant Wouter et Louise. N'oublions pas la bonne prestation de Daphné Ratzel et IAGO LAVERGNE qui se classent à une honorable 15ème place.

Magnifico DEXTER !

Le magicien blanc DEXTER LEAM PONDI s'est littéralement baladé sur les différents parcours avec son petit cavalier italien de 12 ans Filippo Bologni, finissant 7ème ex aequo de la finale individuelle, soit le meilleur résultat de toute la carrière de l'étalon Connemara. Indéniablement, ce crack aura été la vedette de ces Championnats d'Europe enthousiasmant à chaque saut le public.

Interrogé à la fin d'une épreuve, Filippo ne tari pas d'éloge sur sa star, « DEXTER m'aide beaucoup sur les parcours, nous sommes complices ». Le petit italien aura été impressionné par les hauteurs et la complexité des parcours montés à Saumur mais n'est en rien déstabilisé par les nombreux regards et l'engouement que procure son magicien blanc auprès des personnes extérieures. Nous reverrons ces deux vedettes l'année prochaine, et pourquoi pas cette fois-ci avec une médaille individuelle autour du cou ?

Consolante : La marseillaise pour Julia et Black !

Belle revanche pour la Française qui a montré une fois de plus tout son talent avec son BLACK DEVIL. On ne peut que regretter sa prestation du jeudi dans la qualificative mais le moral a été retrouvé et c'est bien là le principal pour aborder sereinement la Coupe des Nations. C'est donc avec un parcours parfait et rapide que Julia a dominé cette épreuve où seuls 4 autres cavaliers ont réussi le clear round.

L'Italien Micheal Cristofoletti à la monte très acrobatique avec son gris GIGLIO KING CSM arrache la seconde place devant le couple danois Mille Holck / BODYGUARD. La 2ème meilleure prestation française est à mettre à l'actif de Morgane de Chastenet et JIMMERDOR DE FLORYS, classés 8èmes.

Coupe des Nations : la surprise est enfin venue !

Douze nations prenaient part à la première manche de cette compétition et les 8 premières équipes étaient qualifiées pour la seconde. Encore un parcours très technique concocté par les chefs de piste Jean-Claude Quque et Jean-Paul Lepetit, qui ont pour cette grande manifestation, réalisé de nouveau un travail remarquable.

Mais quelles ont été les 8 nations qualifiées ? Du fait de la complexité du parcours mais aussi des grosses averses qui se sont abattues à plusieurs reprises, beaucoup de couples se sont vus pénalisés en sortie de piste d'un grand nombre de fautes. Ainsi, la Hollande, pourtant Championne d'Europe en titre, s'est trouvée qualifiée de justesse après les scores lourds de Wouter Vos, Maikel Van Mierlo et l'élimination de Dominique Roelofsen. L'Italie (9ème) que l'on voyait bien titiller les nations vedettes n'est pas parvenue à se qualifier - malgré un tour magistral de DEXTER LEAM PONDI - tout comme l'Irlande (10ème).

Mais, scénario incroyable pour l'équipe de France ! Elle se trouvait première ex-aequo avec la Grande Bretagne grâce aux parcours sans faute de Daphné et du 5 points de Julia !

Seulement pour garder une telle place, les petits Anglais sont forts et n'ont pas l'habitude de craquer et c'est ce qui s'est passé. Avec les sans faute de Daniel Neilson et de Matthew Sampson et les 8 points de Louise Saywell et de Rebecca Roe, la Grande-Bretagne terminait une fois de plus sur la plus haute marche du podium devant…

l'Allemagne représentée par 3 cavaliers de 16 ans et la petite puce Laura Klaphake (JEROME) âgée de seulement 12 ans ! Et la France dans tout ça ?

Après un passage difficile dans le triple de Daphné qui lui a coûté 15 points de pénalités et les 3 fautes de Rosalie, c'était au tour de Morgane d'apporter une grande contribution à l'équipe mais surtout encore une fois à Julia qui écopait là d'un petit 4 points. Résultat : 3ème  ! La France est médaillée de bronze et prend une belle revanche au regard de la finale individuelle.

De l'avis général, le parcours était délicat à monter et pour le chef d'équipe allemand « la ligne 4-5-6 et la ligne rivière 7 foulées triple, furent très techniques et ne laissaient pas la place au hasard ». Quant aux Françaises, après la 2ème manche, le moral n'était pas au beau fixe croyant ne plus avoir de chance de médailles mais la déception a vite tourné au bonheur lorsqu'elles ont réalisé leur performance. « Maintenant il faut reconstruire une équipe de France » déclarait Marcel Delestre, chef d'équipe français, car en effet, mis à part Morgane qui continue à poney l'année prochaine mais sans JIMMERDOR, les trois autres passent définitivement à cheval et rejoindront le circuit des Juniors.

Pauline Bernuchon

Finale individuelle :

1. Daniel NEILSON / MICKLOU MADNESS (GBR) : 8 0 42''33
2. Wouter VOS / HERTOGIN (NED) : 8 4 35''89
3. Louise SAYWELL / KADIA MOUCHE (GBR) : 8 4 36''69
4. Patrick STHÜLMEYER / EPI (GER) : 8 4 36''83
5. Wilma HELLSTRÖM / QUEEN (SWE) : 8 4 37''10
6. Sjaak SLEIDERINK / IVY DU CHÂTEAU (NED) : 8 4 38''36
7 ex aequo. Conor LIGGETT / BUNDY (IRL) : 9.00
7 ex aequo. Filippo BOLOGNI / DEXTER LEAM PONDI (ITA) : 9.00
9 ex aequo. Maikel VAN MIERLO / DON JUAN (NED) : 12.00
9 ex aequo. Caroline GUSTAFSSON / NIKOLINA (SWE) : 12.00

Epreuve par équipe :

1. Grande Bretagne : 21
2. Allemagne : 29
3. France : 37
4. Belgique : 39
5. Suède : 40
6. Suisse : 70
7. Norvège : 72
8. Hollande

Equipe de France composée de : Daphné Ratzel / IAGO LAVERGNE, Julia Dallamano / BLACK DEVIL,Rosalie Donze / CHAVETA II, Morgane de Chastenet / JIMMERDOR DE FLORYS et Cavalière individuelle : Syndi Rigaut / FLYING WELSHMAN.