La Revue du Poney de Sport
News G.P. Nationaux G.P. Internationaux National Poney Championnats d'Europe Elevage Publications Contacts

National Connemara 1/2
Du 7 au 9 septembre 2007

Centre Equestre Municipal de Poitiers


Un National couru par une petite minorité d'éleveurs

L'épidémie d'artérite virale équine, qui bouleverse les concours d'élevage depuis cet été, peut expliquer la faible fréquentation de ce National 2007 rendu, à l'évidence, un peu tristounet. Mais, est-ce la seule raison ? Le constat est là. Sans pour autant tirer de conclusions hâtives, nous pouvons annoncer quelques chiffres : environ 150 poneys présentés en main en 2005, une centaine en 2006, 80 cette année (en main et montés), soit une baisse enregistrée de 46% en 3 manifestations.

Des problèmes dans l'association ? Certains le pensent. Une association qui a effectivement pendant de longs mois été absente : pas de nouvelles, ni de bulletin d'info ou autres réunions. La dynamique de l'AFPC semble s'estomper alors que le poney Connemara règne toujours sur les terrains de compétition. Un paradoxe. Pourquoi ne pas profiter d'un National de race pour monter un vrai show comme cela se fait à Clifden, ou au Pays de Galles pour les Welsh ou encore en Hollande pour les New-Forest ?

Organisation, argent, bénévoles, communication…

Le National Connemara n'est, en aucun cas, plus remis en cause qu'un autre Championnat de race. Mais d'une manière générale, il est indéniable que les manifestations de poneys en matière d'élevage peuvent être nettement améliorées car il s'agit tout d'abord, ne l'oublions pas, d'exposer la meilleure vitrine française qui soit ; c'est à dire en plus de la qualité des poneys présentés, veiller à une organisation quasi irréprochable. Une organisation globale passant également par de petits détails, simples, mais tout aussi importants pour la crédibilité de la manifestation. Par exemple, les fautes dans le programme au niveau des noms et parentés des poneys pourraient, sans conteste, être corrigées avant édition de celui-ci.

La France manquerait-elle de professionnalisme ? La question peut se poser effectivement en ce sens, si l'on compare ce qui se fait chez nous et chez nos voisins. Tout est fait, effectivement, pour éveiller et attirer l'œil du spectateur, éleveur ou amateur de poney : en plus du championnat de race, il n'est pas inaccoutumé de trouver des présentations d'étalons réputés, des démonstrations montées à l'obstacle ou en dressage des meilleurs représentants de la race, bref de quoi mettre tout le monde en haleine. Le tout dans le respect des horaires, et dans une ambiance festive, entre musique et explications du speaker.

Toutefois, d'autres problématiques sont mises en exergue. A l'évidence, le peu de recettes que génère une association de race française ne permet pas d'employer du personnel, d'où la nécessité de bénéficier de bénévoles ultra passionnés ne comptant aucunement le temps passé à organiser ici et là une manifestation. Mais est-ce bien réaliste ? Fait plutôt rare, dirons-nous. Il est flagrant que les bénévoles, au demeurant efficaces, ne sont pas assez nombreux. La question de dénicher de nouveaux sponsors peut alors être soulevée. Plus encore, la communication quasi inexistante. Pour exemple, qui à part les éleveurs éclairés, pouvait savoir qu'un Championnat de France Connemara se tenait à Poitiers le deuxième week-end de septembre ?

Il ne sert à rien de jeter la pierre sur quelconque association mais plutôt de mettre à plat les éléments qui pourraient être améliorés. Le temps estival et la bonne humeur de chacun ont tout de même rendu, avouons-le, la compétition sympathique. Mais comme souvent, il manquait ce petit quelque chose, cette petite magie, ce « show », qui rendrait la manifestation incontournable aux yeux de tout le monde…

Epreuves d'aptitudes le vendredi, classements des lots de poneys aboutissant au Championnat suprême le samedi, assemblée générale et vente de poneys le dimanche, tel était le programme de cette édition 2007. 

Bonne pêche pour l'élevage de Séguret !

EPREUVE 10 - mâles de 1 an

Deux poneys sortaient indéniablement du lot de la classe des mâles de 1 an : SOPRANO LEAM PONDI et SIR VILLAGE DES VAUTS classés logiquement aux deux premières places.

SOPRANO, au papier très sport, est un fils de MAGIC LEAM PONDI, jeune étalon très prometteur, classé en Grand Prix et 4ème du Championnat de France D1 Elite CSO, et d'HAZURE PONDI propre sœur de GRACE PONDI, bien connue également du circuit. SOPRANO est considéré par son éleveur comme le successeur de MAGIC. « Je l'ai engagé au National pour le montrer, pour que les gens le remarquent, c'est un peu comme à la Star Academy ! » lance Gilles le Mouellic en plaisantant.

SIR VILLAGE est un fils de VILLAGE FIONN et d'ARIANE, poulinière qui a notamment produit l'étalon national FENDER DES VAUTS performer en D1 spéciales. Notons que SIR VILLAGE s'était classé l'année dernière premier des foals.

EPREUVE 11 - Femelles de 1 an

Le « show » des « SEGURET » commence ! Première épreuve, première victoire grâce à SULTANA DE SEGURET, au modèle déjà très développé pour une 1 an. Digne fille de son père ODYSSEUS MELODY auquel elle ressemble copieusement, SULTANA est également une sœur utérine d'ICE CREAM DE SEGURET, gagnant en Grand Prix CCE.

Elle remporte donc sa classe devant SHANNON OF RULE, fille de GWENNIC DE GOARIVA, étalon ayant participé à quelques Grands Prix CSO.

EPREUVE 12 - Mâles de 2 ans

Et voilà la seconde victoire made in Séguret ! Un modèle séduisant, de l'expression, une robe noire comme l'ébène… RIALTO avait de quoi séduire juges, éleveurs et spectateurs à Poitiers comme il l'avait fait quelques mois plutôt en Belgique.

READY PONDI se classe deuxième. Il allie les bonnes origines ISLAND EARL * WHITE GRANITE et KID DE COISELET.

EPREUVE 13 - Femelles de 2 ans

Belle progression pour ROMANTIC NIGHT'LUOT : 3ème des foals femelles en 2005, seconde l'an passé à 1 an et cette fois-ci première des 2 ans ! C'est une fille de TELEX ( I DES CARTES x JIMMY'S GOLD LEAF) et de MAGIC NIGHT fille du célèbre performer international NAUGHTY VAN GRAAF JANSHOF et de QUINTETTE III mère entre autre des étalons JOUSSELIN et FUNAMBULE II (GP CSO).

REALITYCHO DES DAUGES se classe seconde. Son père est ILFORD OF LAPS performer en D1 Elite (par GARRYHINCH MILLRACE et WESTSIDE LITTLE MADAM, qui a produit bon nombre d'étalons ainsi qu'UNDERLINE OF LAPS, mère de l'international ICE AND FIRE D'ALBRAN ). NESSIE DE LA BELLE, sa mère, est par THUNDER DU BLIN et IONA DE LA BELLE fille d'UN PRINCE DU RUERE. IONA est donc la propre sœur de HUSTY DE LA BELLE qui s'est classé en D1 Elite CCE.

EPREUVE 14 - Mâles de 3 ans

QUIVERJOY D'ISABEL, remporte la classe des 3 ans mâles. C'est un fils de VIZIR DU RUERE - père entre autre de JASMINE DE MARIGNY (une sélection européenne en CCE), KLOCKEEN DE RHONON (GP CCE) et KAZAAM DU REUIL (étalon, GP CSO) – et de BRETAGNE, soit le propre frère de JORDY II, classé lui aussi en Grand Prix CCE.

Son dauphin est QUIZTY DES DAUGES, gagnant des 3 ans montés la veille. Son pedigree : VANDALE DAF - père de JADE D'HURL'VENT ayant représenté la France aux derniers Championnats d'Europe CCE – et EGLANTINE DU PIC par GRICHET ADEL.

EPREUVE 15 - Femelles de 3 ans

GRANGE SURF SPARROW voit sa fille QUAKINE DUNDEE conquérir le titre des 3 ans.

Seconde avant le classement final, QUAKINE, a séduit le jury par ses allures, pour finalement devancer la compacte QUENZA DE LAN BRUG (HENZO DE BOLOI).

CHAMPIONNAT JUNIOR :

Les deux premiers de chaque classe réintègrent le ring pour disputer le Championnat Junior. Le titre revient à ROMANTIC NIGHT'LUOT. RIALTO DE SEGURET est quand à lui réserve Champion Junior.

EPREUVE 16 - Foals mâles

L'une des classes les plus fournies, celle des foals mâles, avec 7 engagés…

Le vainqueur est TEA TIME DRALIAM par le jeune OLYMPE MODESTY ( DREAM OF AULNE x CHEVIOT MIDAS), qualifié pour la prochaine finale des 5 ans en dressage, et par LOR DE L'AULNE (CINDY DE LA DIVE). LOR est une fille de la poulinière BALINA DE L'AULNE (FORBAN DE RAVARY) qui a produit entre autre l'étalon GLENREE DE L'AULNE.

Le second est TSUKI DE GALLY par l'irlandais LOUGH FEE WARRIOR ( ABBEYLEIX OWEN) , classé en show en Grande Bretagne, et JALISCA BRIOVERE (ARLEQUIN DE MESCAM), 1ère des pouliches de 2 ans et réserve championne junior en 1999, 1ère des pouliches de 3 ans, 3ème des poulinières suitées en 2002 et mère d' OCEANE BRIOVERE qui a gagné sa classe à 3 ans.

EPREUVE 17 - Foals femelles

Bon sang ne serait mentir ! Après SURFIE D'ÉRINE, c'est au tour de la petite sœur, TANAGRA D'ERINE, de triompher dans la classe des foals ! Elle devance deux mignonnes petites DEXTER, dont la propre sœur d'IDEFIX DU MENHIR que l'on a pu voir dans les Grands Prix d'Auvers et d'Arradon. A noter qu'il s'agit là de la seconde victoire d'un produit de GRANGE SURF SPARROW depuis le début de ce National.

CHAMPIONNAT FOAL :

TEA TIME DRALIAM remporte la Championnat foal tandis que TANAGRA D'ERINE est sacrée réserve foal.

EPREUVE 18 - Hongres de 4 ans et +

INDEED DE L'AULNE, 11 ans, par DREAM OF AULNE, présent également l'année dernière (2ème des aptitudes dressage et CSO 7 ans et plus)
remporte la classe des hongres devant le 4 ans PEANUTS DES DAUGES (COCUM THUNDER BOY).

EPREUVE 19 - Juments non suitées de 4 à 10 ans

KICHENOTTE DES CIBAUX ( EDWIN et HARMONY DE PALAT par KID DE COISELET) est placée première des juments de 4 à 10 ans non suitées.
Seconde, OPALINE SCHUERACHER, allie les mêmes courants de sang que l'étalon précédemment cité, OLYMPE MODESTY, soit DREAM OF AULNE et CHEVIOT MIDAS.

Une ponette a retenu particulièrement l'attention des aficionados de poneys de sport de haut niveau : OLLY SWEET D'OPAL, appartenant à Catherine Chambaud. C'est une fille de DEXTER LEAM PONDI et de VERY SWEET D'HEITZ, bonne gagnante en Grand Prix CSO et réserviste pour les Championnats d'Europe 1998. WHITE GRANITE x HILDA DES LUDES… le papier est alléchant ! Effectivement, VERY SWEET n'est autre qu'une fille de l'exceptionnelle HILDA DES LUDES, mère de nombreux produits ayant été classé aux Championnats d'Europe.

EPREUVE 20 - Juments non suitées de 11 ans et +

Deux belles poulinières, le choix a été dur mais au final les juges ont tranché à la faveur de IANA DE LA SCARPE. BEL AMI DU RUERE, son père, est connu pour avoir produit entre autre l'européen FALCON MY LAN. Du côté maternel, nous trouvons les origines de l'élevage de la Scarpe.

DANCE RIVER MELODY, seconde, est par IDENOIR et l'incroyable ROUNDSTONE RIVER, plusieurs fois première à Clifden et Championne Suprême en 1974. DANCE RIVER, Championne Suprême en 1997, est la propre sœur de QUEEN RIVER MELODY mère notamment de KIMBERLEY MELODY, Championne Suprême 2005 et 2006.

EPREUVE 21 - Juments suitées de 4 à 10 ans

Belle prestation familiale pour TEA TIME DRALIAM et pour sa mère LOR DE L'AULNE (CINDY DE LA DIVE x FORBAN DE RAVARY) qui glane elle aussi un titre, celui de la classe des jeunes poulinières.
Sa dauphine LORENA FOX, est une GLENREE DE L'AULNE avec pour père de mère le célèbre COOLFIN BOBBY.

EPREUVE 22 - Juments suitées de 11 ans et +

Cette épreuve est à mettre à l'actif de BELLE DE NEUVILLE, fille d' ABBEYLEIX APOLLO, père notamment de l'européen DEDALE DU GRISY et des étalons performers DON JUAN V, FENDER DES VAUTS, FUNAMBULE II et CARYL DE BEAUCHAMP. Sa mère provient de l'élevage du THUIT et a pour père COVE COMMANDER bien connu pour avoir produit ROCOCO et PICCOLO DU THUIT.
La seconde, FOLAMOUR DU FARAUD, a pour père VLALVENT DU RUERE qui présente un papier intéressant : ISLAND EARL et la grande gagnante IRA DE GARENNE. Sa mère, BRISE MELODY, provient de l'élevage d'Hubert Laurent. C'est une fille d'IDENOIR et de SILVER SPARROW.

CALINE DE GOARIVA, mère d' IDEFIX DU MENHIR qui a commencé les Grands Prix cette année, est troisième.
BANQUISE PONDI, la propre sœur du magicien blanc DEXTER LEAM PONDI, au modèle pourtant sérieux, n'est classée qu'à l'avant dernière place.

CHAMPIONNAT SENIOR FEMELLE :

Bis repetita, après la victoire de son fils, LOR DE L'AULNE s'empare également d'un second titre dans cette édition 2007, celui de Championne senior femelle, devant IANA DE LA SCARPE.

EPREUVE 23 - Mâles de 4 à 10 ans

Certains l'attendaient. Le voici, le voilà à la première place. Champion senior mâles en 2006, LEHID CANAL PRINCE (OISIN x MERVYN KINGSMILL), que nous vous présentions l'année dernière, accroche une fois de plus un titre à son palmarès.

PEPITO FOX est second. Son papier est issu de l'élevage de la famille Marès puisqu'il s'agit, en effet, d'un fils de GLENREE DE L'AULNE que l'on a pu voir à ce National les années précédentes, et d'un petit fils du coté maternel de DREAM OF AULNE.

Epreuve 24 - Mâles de 11 ans et +

Deux produits dans cette épreuve, encore un nombre d'engagés trop pauvre pour un national de race… mais cela n'enlève en rien les bonnes impressions laissées par le gagnant GRANGE SURF SPARROW (GRANGE BOBBING SPARROW x THUNDERBOLT).
Né en 1988, GRANGE SURF SPARROW aura été, au cours de sa vie, un grand voyageur : l'Irlande d'abord son pays natal, puis une petite dizaine d'année passées en Allemagne où il remporta notamment le titre de Champion suprême en 1992. Petit détour ensuite par le Danemark où il sera sacré par deux fois réserve Champion suprême, avant d'arriver en France.
Acheté par Monsieur et Madame Lécuyer de l'élevage Dundee, il est cette année confié à un autre étalonnier, Stéphane JAULT, de l'élevage de Séguret. C'est d'ailleurs ce dernier qui le présentait sur le ring. En Allemagne, plusieurs de ses fils se sont fait agréer et d'autres ont glané des épreuves d'élevage. Ses produits français semblent prendre le même chemin : En 2005, une de ses pouliches remportait la classe des 3 ans tout comme QUAKINE DUNDEE cette année. SURFIE et TANAGRA D'ERINE se sont emparées de la classe des foals femelles respectivement en 2006 et 2007 … à suivre !

CHAMPION SENIOR MALE :

Le Championnat senior mâle est la photocopie de ce qui s'est passé quelques minutes auparavant sur le ring. Remporte le titre, GRANGE SURF SPARROW, devant IOUKY DE LA SCARPE, par BEL AMI DU RUERE et NOUGATINE RAVARY, fille directe de la matronne WHITE GRANITE !

CHAMPIONNAT SUPREME :

Suspense maintenant ! Les différents poneys ayant gagné leur classe se retrouvent pour disputer le Championnat suprême. A ce jeu, GRANGE SURF SPARROW fait une fois de plus l'unanimité. C'est le nouveau champion suprême de la race Connemara ! Il succède ainsi à la belle KIMBERLEY MELODY.

Sa dauphine, ROMANTIC NIGHT'LUOT, est réserve championne suprême du haut de son jeune âge.

 

Pauline Bernuchon


Page 2/2